Egyptair: la confusion demeure sur les débris retrouvés et les causes du crash

Egyptair: la confusion demeure sur les débris retrouvés et les causes du crash
2 images
Egyptair: la confusion demeure sur les débris retrouvés et les causes du crash - © Tous droits réservés

La compagnie aérienne Egyptair a indiqué jeudi soir que les débris retrouvés plus tôt dans la journée en mer Méditerranée n'étaient pas ceux de l'Airbus A320 qui a disparu dans la nuit de mercredi à jeudi et à bord duquel se trouvaient 66 personnes, dont un ressortissant belge.

La compagnie égyptienne avait auparavant annoncé en arabe sur Twitter la "découverte de débris qui pourraient être ceux du vol MS804". Elle s'est rétractée quelques heures plus tard.

Les débris retrouvés "ne font pas partie de notre avion", a déclaré le vice-président d'Egyptair, Ahmed Adel, sur CNN. "Les opérations de recherche et de secours se poursuivent."

Le président du Comité grec de sécurité aérienne avait déjà affirmé jeudi soir que les débris retrouvés jusque-là dans la zone proche du point de chute présumé du vol d'Egyptair "ne proviennent pas d'un avion".

La probabilité (...) d'une attaque terroriste est plus élevée que celle d'une défaillance technique

"Mon homologue égyptien m'a confirmé aussi qu'il n'était pas avéré que ces débris venaient du vol d'Egyptair", a assuré le responsable grec Athanassios Binos à l'AFP.

Les causes du crash demeurent également l'objet de supputations. Tout en restant extrêmement prudent, le ministre égyptien de l'Aviation civile a estimé que cette situation pouvait "laisser penser que la probabilité (...) d'une attaque terroriste est plus élevée que celle d'une défaillance technique" pour expliquer sa disparition.

Un peu plus tôt, le président français François Hollande avait déclaré qu'"aucune hypothèse" n'était "écartée" ou "privilégiée".

Paris a annoncé que trois enquêteurs français et un conseiller technique d'Airbus se rendaient jeudi au Caire pour participer aux investigations.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK