Vivre avec moins de 1000 euros par mois, la réalité de 15% des Belges

Deux personnes profitent d'un repas chaud offert par "Les petits riens" en décembre 2005.
Deux personnes profitent d'un repas chaud offert par "Les petits riens" en décembre 2005. - © ETIENNE ANSOTTE - BELGA

En Belgique, environ 15% de la population vit sous le seuil de pauvreté, avec moins de 1000 euros par mois. Une triste réalité dont il convient de se rappeler à la veille de la journée mondiale de la lutte contre la pauvreté, fixée ce samedi. Mais comment fait-on pour vivre avec moins de 1000 euros par mois ?

On est au Centre d'accueil des Petits Riens à Saint-Gilles. Alain vient ici tous les jours. Cet homme de 53 ans, célibataire, multilingue, est actuellement au chômage. Après avoir payé son loyer de 550 euros, il ne lui reste plus grand-chose pour vivre.

"J’ai quand même 60 euros par semaine pour toutes les dépenses. Je trouve ça difficile de survivre avec 60 euros parce que la plupart de cet argent va dans l’alimentation. Je n’ai pas la TV, mais à la place j’ai un PC, mais qui n’est pas relié à l’Internet. C’est pour ça que je viens ici."

Une précarité aussi sociale

Travailler ne suffit plus pour échapper à la précarité. Pour les chômeurs en fin de droit ou les travailleurs à bas salaire, l'isolement social s'ajoute souvent à la pauvreté financière et aux privations matérielles.

"La personne a déjà sa précarité matérielle, mais elle va également se mettre dans une précarité sociale dont elle ne saura plus sortir, commente Ghislaine Montluc, coordinatrice de l'accueil chez les Petits Riens. Elle ne saura plus aller boire un verre avec les copains parce qu’elle ne sait pas le payer. La même chose pour les enfants. Payer une sortie scolaire, ben désolée, mais maman ne sait pas payer ta sortie scolaire. À la fin, on arrive à l’exclusion sociale."

La pauvreté concerne en Belgique environ 1,65 million de personnes.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir