Le moulin de Claude François, sanctuaire pour les fans: visite guidée

Claude François, icône de la chanson française disparaissait il y a 40 ans. En pleine gloire, l'idole s'électrocutait dans sa salle de bain. En à peine 15 ans de carrière, Cloclo aura enchaîné les tubes. Il investissait une bonne partie de son argent dans sa maison de campagne, un moulin acheté à Dannemois au sud de Paris.

Cette propriété magnifique a été transformée en musée. Nous l’avons visitée.  

Le Moulin de Dannemois était le havre de paix de Claude François.  Il abritait sa famille et c’est là qu’il recevait ses amis: Sheila, Dalida, Michel Sardou, Eddy Mitchell ou Johnny Hallyday. Brigitte Bardot, habitait à côté. C’est elle qui lui avait trouvé le moulin.

Visite guidée par le propriétaire actuel

Le propriétaire, Juien Lescure, raconte que dans un premier temps, le chanteur s’était étonné de trouver une propriété si verdoyante près de Paris. "Avec les cachets de sa première tournée et de ses premières ventes de disques, notamment le succès "Belle, belle, belle", il s’était offert cette propriété dans laquelle il avait recréé l’atmosphère de ce qu’il avait perdu en Egypte ".

Claude François fera venir des plantes exotiques et installera un gigantesque aquarium réservé aux poissons de la Mer Rouge. Pour la décoration du Moulin, le chanteur choisira des meubles avant-gardistes de l'époque, tout en mettant en valeur les vieilles pierres de la bâtisse. Il l’appelait "La maison américaine". C’est là qu'il organisait ses fêtes.

A l’étage, il fit installer sa chambre, isolée des autres, pour ne réveiller personne lorsqu'il rentrait d’un concert en pleine nuit. "Il l’occupera définitivement à partir de 1973. C’était la pièce la plus intime du chanteur.  Il y a aussi la salle de bains réalisée en marbre bleu du Brésil, le marbre le plus rare du monde.  Des objets personnels, son rasoir, des descentes de bain et les produits qu’il utilisait y ont été ajoutés ", explique Juien Lescure.

Au bord de sa piscine en août 1967, désespéré par sa rupture avec France Gal, il écrivit "Comme d’habitude" avec Jacques Revaux.

Objets, anecdotes et témoignages

Le Moulin dispose aussi d'un petit musée rassemblant d’autres objets qui lui ont appartenu: des disques d'or, le dictaphone dont il ne se séparait jamais, ses costumes de scènes, ceux des clodettes et particulièrement le costume de velours bleu qu’il devait porter en sortant de sa douche, pour se rendre à une émission de Michel Drucker.  Il est enterré avec la copie du costume.  

Claude François repose à quelques mètres de son Moulin, dans le petit cimetière de Dannemois. La statue qui se trouve sur sa tombe a été offerte il y a trente ans par un club de fan belge.

40 ans après sa mort, la tombe de Cloclo est toujours fleurie et les curieux ou les fans continuent à venir en grand nombre. Nous y rencontrons Sylvie qui raconte qu’à l’âge de 14 ans, elle était venue sonner au moulin de Claude François. "J’avais fugué et j’étais fan. Quand je lui ai expliqué ma fugue il m’a grondée en me disant que je devais retourner chez mes parents, être sympa avec eux et ne plus fuguer. Plus tard je l’ai revu et il m’a interpellée pour savoir si j’avais encore fugué.  Ce n’était plus arrivé ".

40 ans après sa mort en pleine gloire, Claude François est entré dans la légende et continue d'exister. Il aurait 79 ans.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK