Violences près du dépôt pétrolier de Feluy: un témoin raconte

C’est l’endroit où les gilets jaunes ont pris l’habitude de manifester. Mais il n’est plus question de manifestation ici. Ni, sans doute même, de gilets jaunes. C’était de la casse. 400 personnes qui se sont donné rendez-vous pour affronter la police, lancer des pierres et des cocktails Molotov, détruire et incendier. Un témoin de la scène, anonyme a décrit la situation : "En fait, ce qui passait en dessous des ponts, c’était des gros blocs, ils les prenaient et ils les tapaient par terre pour les avoir en plusieurs morceaux… "

Des pierres sur la police. " …Et ils lançaient ça sur la police. Et il y avait des cocktails Molotov, ça, je l’ai vu de loin. J’ai aussi vu un camion qui était au-dessus du pont. Ils ont ouvert l’arrière et ils ont commencé à décharger des pièces de voiture, des pare-chocs, etc. Après, ils sont descendus en bas et il y avait des gens qui avaient ouvert un autre camion avec plein de cartons de vêtements. Tout le monde a profité de ça. "

30 personnes arrêtées

Un témoignage anonyme car ce témoin craint les représailles. Les scènes de violence étaient filmées et diffusées en direct sur Facebook ; de 2 à 3.000 personnes regardaient. Les vitres d’une voiture de la RTBF ont été brisées à l’aide de barres de fer.1

20 policiers étaient déployés à Feluy, pas de blessés dans les rangs des forces de l’ordre, qui ont eu recours aux autopompes. 30 personnes ont été arrêtées, des voitures et des téléphones saisis, mais la toute grosse majorité des casseurs se sont évanouis dans la nature.

Images RTBF:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK