Violences policières: quels sont les droits du citoyen?

La Ligue des Droits de l'Homme (LDH) a lancé il y a un an un Observatoire des violences policières (Obspol). L'objectif est de dénoncer le comportement des quelques fautifs qui desservent la fonction et, par leurs actes, ancrent le sentiment d'impunité au sein de la population, mais aussi de la profession. L’Obspol recueille des témoignages (témoins ou victimes) de violences policières.

Y a-t-il une banalisation et une normalisation du phénomène des violences policières ? Ces faits restent-ils trop souvent impunis ? Le Comité P, qui est supposé traiter les plaintes, est-il suffisamment indépendant ? Son action est-elle assez transparente ? Un certain "esprit de corps" n’empêche-t-il pas les policiers de dénoncer des violences commises par leurs collègues ? Quels sont les droits des citoyens face à la police en cas de contrôle, d’arrestation, ou en matière d’écoute ?

Nicolas Cressot de l'Obspol, ainsi que Mathieu Beys, juriste et auteur du manuel "Quels droits face à la police ?", qui vient de paraître, ont expliqué leur démarche et ont répondu à vos questions. Relisez le chat ci-dessous.

 

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK