Violence policière sur une jeune "indignée" à Bruxelles: le policier libéré

Une jeune fille frappée par un policier en civil le 12 octobre à Bruxelles ?
Une jeune fille frappée par un policier en civil le 12 octobre à Bruxelles ? - © Droits réservés

Le 12 octobre dernier, Niki, une des jeunes "indignées" grecque faisant partie de la marche vers Bruxelles, a été violemment frappée par celui qu'elle décrit comme un "policier en civil", alors qu'elle venait d'être interpellée lors d'une action contre la banque Dexia. Le policier est suspendu.

La vidéo, que l'on peut voir sur You Tube, n'est pas d'excellente qualité. Elle a été prise lorsque la police a fait évacuer des locaux de Dexia que les jeunes "indignés" avaient pris pour cible d'une action de protestation. Mais l'on discerne clairement une jeune fille menottée faisant l'objet, par deux fois, de coups portés par quelqu'un que les indignés assurent être un policier en civil.
Une première fois, c'est un coup de pied au visage qui est porté à la jeune femme. La seconde fois, alors qu'elle gît au sol, la même personne lui porte un nouveau coup.
La jeune femme qui témoigne, Niki, explique n'avoir résisté à aucun moment. Elle estime que les coups ont été portés sans aucune raison, alors qu'elle ne bougeait pas. Selon les auteurs de la vidéo, la jeune femme a été emmenée à l'hôpital et y a été soignée pour diverses blessures faciales.

Le policier a été suspendu

Du côté de la police, une enquête a été ouverte. "Le service de surveillance interne a rédigé les procès-verbaux nécessaires et le policier en question" a été entendu ce vendredi après-midi a précisé Roland Thiébault, porte-parole de la zone Nord. La victime a eu l'occasion de donner sa version des faits. 
Le policier a été suspendu de ses fonctions et privé de liberté ce vendredi, puis libéré ce samedi. Il a été mis à la disposition du parquet. Un procès-verbal pour coups et blessures volontaires a été dressé. "Nous sommes les premiers à déplorer ce genre de comportement. Dès que nous avons vu les images vidéo de la scène, nous avons immédiatement réagi. Nous avons pris contact avec le parquet, interpellé le policier à son domicile puis l'avons amené dans nos bureaux pour une audition" a déclaré Roland Thiébault.
Les "indignés", venus de plusieurs pays d'Europe, se sont donné rendez-vous à Bruxelles du 8 au 15 octobre. Le samedi 15 octobre, ils organisent une manifestation dans les rues de Bruxelles, en même temps que dans une septantaine d'autres villes européennes.

T.N.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK