Vincent Pardoen démis de ses fonctions: reprise en main au Palais

Vincent Pardoen
Vincent Pardoen - © Archive BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Suite du feuilleton royal qui s'est écrit ces derniers jours : le Palais a publié un communiqué laconique ce vendredi annonçant l'éviction de Vincent Pardoen, le chef de la Maison du roi Albert II. Ce communiqué annonce la nomination du capitaine de frégate Peter Degraer à sa place. Mais le geste est lourd de sens : le roi Philippe reprend la main.

C'est Vincent Pardoen qui a publié mercredi le communiqué de la Reine Paola au sujet de l'état de santé de son fils, le Prince Laurent. Et ce sans l'accord du Palais.

Le Palais n'était pas favorable à ce communiqué, dans lequel la reine Paola justifiait son absence au chevet du prince Laurent, hospitalisé à Saint-Luc pour une pneumonie. Elle y réaffirmait son amour pour son fils.

Mais surtout, elle se disait soucieuse de l'avenir de Laurent, qui, dès sa sortie de clinique, devait "trouver un avenir épanouissant et valorisant pour lui-même". Cette phrase a été perçue comme une critique envers le roi Philippe qui ne ferait pas bonne place à son frère. Ce n'était donc pas du goût du Palais, mais le communiqué a été publié malgré tout... par Vincent Pardoen qui aujourd'hui est éjecté.

Vincent Pardoen était au Palais depuis un quart de siècle. Il y travaillait déjà sous le Roi Baudouin, et était devenu Intendant de la liste civile sous Albert II. Avec Jacques van Ypersele, il était l'un des deux hommes les plus influents dans l'entourage d'Albert. C'était son homme de confiance. C'était lui, déjà, qui avait négocié une augmentation de sa dotation. Là aussi, au nez et à la barbe du Palais.

Le communiqué de jeudi, c'est donc un deuxième faux pas qui pas ne passe pas. Vincent Pardoen sera remplacé. Le message est clair : il n'y a qu'un Roi, qu'un chef. C'est Philippe.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
Soir Première
en direct

La Première Bxl

Soir Première