Vilvorde: admirer une oeuvre d'art... dans une tour de refroidissement (video)

Vue de l'intérieur de la tour de refroidissement, par temps gris.
Vue de l'intérieur de la tour de refroidissement, par temps gris. - © Tous droits réservés

L'art peut s'exposer partout. La preuve avec cette oeuvre qui a pris ses quartiers... dans la tour de refroidissement d'une centrale électrique! Ca se passe à Vilvorde. La tour évidemment est à l'arrêt. Les visiteurs peuvent y admirer l'installation sonore d'un artiste nigérian. Un moment suspendu dans l'immensité des lieux.

Entrer dans cette cathédrale de béton provoque, chez les visiteurs, une sensation unique. "Le site est super impressionnant, explique Stijn. Et avec le son, il y a une polyphonie qui est vraiment apaisante. C'est majestueux, on dirait une sorte d'église moderne".  "On se sent vraiment tout petit, au milieu d'une structure immense, ajoute David. Tout seul à l'intérieur, on se sent déconnecté du monde, avec cette musique qui nous entoure". 

Dénoncer les folies du monde économique

Cette musique, ce sont des chants plaintifs grecs en crescendo. Il résonnent avec puissance dans une enceinte immense. Il faut dire que 12 baffles ont été fixés sur les parois courbées de béton nu qui culminent, dans cette tour, à 80 mètres de haut. Un ruban d'écrans LED diffuse des cours de bourse du monde entier, en temps réel. L'oeuvre de l'artiste Ameka Ogboh, déjà présentée à Londres et à Athènes, veut dénoncer les folies du monde économique. 

L'installer dans cette tour à l'arrêt depuis 2000 n'a pas été une mince affaire, explique Louise Goegebeur, coordinatrice artistique de l'exposition: "Nous avons du travailler avec une seule petite porte et tout devait passer par là, on a du s'entourer de différents partenaires pour rendre cela possible, et aussi pour construire cette passerelle centrale sur laquelle nous sommes, avec de nombreux volontaires".

Cette exposition hors du commun fait partie du festival Horst, qui se tiendra du 13 au 15 septembre sur le site Asiat à Vilvorde. Jusque là, les visites sont autorisées les mercredis, samedis et dimanches, de 12h à 21h. Une excursion vertigineuse et gratuite, encore plus impressionnante, dit-on, à la nuit tombante...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK