Vieillir mieux et autrement, ça coûte mais c'est possible

Vieillir mieux et autrement, ça coûte mais c’est possible
Vieillir mieux et autrement, ça coûte mais c’est possible - © rtbf

Quand on prend de l'âge, qu'on est toujours actif mais avec un peu moins d'énergie physique, on n’a pas forcément envie d’entrer dans un home pour finir ses jours. A Charleroi, une résidence-services propose aux retraités des appartements luxueux accompagnés d'un panel de services à la personne.

Micheline est une jeune fille de 86 ans installée dans la résidence depuis un mois.  Quitter sa grande maison était un choix personnel, qu'elle ne regrette pas. "Avant chez moi, j’adorais cuisiner mais avec l’âge ça me pesait de plus en plus.  Ici, on dispose d’un véritable restaurant et on est bien entourés", témoigne-t-elle.

Un resto à la carte

La résidence-services Accord’âge compte 50 appartements entièrement indépendants. Le prix inclut le nettoyage, les activités et l'assistance téléphonique 24 heures sur 24. Le restaurant lui, est payant et offre un service à la carte. Les résidents choisissent leur menu une semaine à l'avance et chaque plat est personnalisé. "Chaque personne a sa particularité. Il faut bien les connaître : certains sont allergiques, d’autres diabétiques, et d’autres encore ont simplement leurs préférences", explique la responsable de la cuisine et de la brasserie, Sandra Locicero.

Pour la directrice de la résidence, Danielle Dirick, "aujourd’hui notre société compte toute une génération de personnes âgées qui vit en très bonne santé". Pour elle, ce type de résidence propose un vrai lieu de vie, contrairement à certains homes classique où se retrouvent des personnes âgées souvent  "grabataires" ou qui sortent de l’hôpital, par exemple.

Un havre de paix qui coûte

Mais tout le monde n’a pas la possibilité de s’offrir ce type lieu de vie confortable qui coûte 1.500 euros minimum par mois. Parmi les résidents, on trouve d'anciens grands patrons ou des directrices d'école, qui souvent admettent volontiers qu’ils sont privilégiés. "On est gâtés. Ici les gens ont les moyens de se faire bien soigner", dit Micheline.

Esthétique et activités multiples sur place

Les coquets et les coquettes ont même la possibilité de se faire coiffer au salon de la résidence, et pour maintenir en forme ces retraités actifs, la résidence propose des cours de gymnastique deux fois par semaine, où l’on s'adapte aux possibilités physiques de chacun. Micheline, 90 ans, suit volontiers ces cours, mais elle regrette qu’il n’y ait pas de piscine.

"On a de quoi se distraire : on joue au tennis de table, on fait du vélo, on joue aux cartes et on va même bientôt disposer d’un terrain de pétanque", explique Robert, un jeune homme de 80 ans, satisfait de son lieu de vie où il fait bon prendre l’apéro sur la jolie terrasse, lorsqu’un rayon de soleil adoucit l’atmosphère.

I.L. avec S. Heinderyckx

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK