Victime d'abus sexuels commis par des membre de l'Église, il raconte…

Comme lui, ils sont plusieurs à avoir affirmé qu’ils ont été victimes d’abus sexuels commis par des membres de l’Église. Peter Sauders est revenu sur son histoire. Témoignage. 

Au fil des années, les scandales de pédophilie n’ont cessé d’entacher la réputation de l’Eglise catholique romaine. Parmi plusieurs victimes supposées d’abus sexuels, Peter Sauders a tenu à revenir sur son histoire. "L’un de mes deux frères allait dans la même école que moi. Lui aussi a été abusé, 6 ans avant moi, par le même prêtre qui a abusé de moi et de centaines de garçons, comme je l’ai découvert ensuite", raconte-t-il. S’il estime avoir "survécu" et "s’en être bien sorti", ce n’est pas le cas de son frère. "Mon frère Mike n’a pas survécu et les drogues et l’alcool qui le ravageaient avant même qu’il finisse l’école l’ont finalement tué."

Une "culture de la mort"

Peter Sauders reconnaît aussi être rarement d’accord avec l’Église au sujet des affaires de pédophilie. Pourtant, il a adhéré aux paroles du pape François qui compare la pédophilie dans les rangs de ses prêtres et l’omerta qui l’accompagne de "culture de la mort". Pour lui, si 10 victimes ont réussi à s’en sortir et à mener une "vie normale" suite à leur agression, ce n’est pas le cas de toutes les autres. "Il y a des victimes qui n’ont pas survécu et qui sont mortes prématurément à cause de ce qui leur est arrivé. En d’autres termes et selon moi, elles ont été assassinées."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK