Vers "un reconfinement plus strict" : "les mesures de la dernière chance", réduction des contacts et maintien du couvre-feu

Depuis 13h ce vendredi, les autorités se sont réunies au Palais d’Egmont pour plancher sur un renforcement des mesures pour lutter contre le coronavirus en Belgique. En effet, Yves Van Laethem l’a à nouveau répété ce vendredi matin, tous les indicateurs sont au rouge et les hôpitaux au bord de la saturation. De très nombreux épidémiologistes plaidaient pour un reconfinement. Au niveau fédéral, il semblerait que ce ne soit totalement le cas, on se tourne vers un reconfinement partiel mais des mesures complémentaires pourraient être prises rapidement au niveau régional.

Quoi qu’il en soit des mesures devraient opérer un nouveau tour de vis pour réduire les contacts. Ces mesures pourraient entrer en vigueur dès ce lundi 2 novembre et devraient se poursuivre jusqu'au 13 novembre. 

Les mesures de la dernière chance

C'est d'ailleurs ce qu'a déclaré le Premier ministre Aexander De Croo au cours de la conférence de presse qui a suivi le comité de concertation : "Notre personnel soignant fait des efforts surhumains pour sauver des vies et d’ici la mi novembre il y aura des milliers de personnes souffrant du covid dans nos hôpitaux et 2800 en soins intensifs. Nous ne voyons toujours pas de changement. Il n’y a qu’un seul choix, c’est de faire front avec le personnel soignant et cela nous ne pouvons le faire qu’en limitant tous les contacts physiques et nous devrons le faire aussi longtemps qu’il le faudra. Il fait briser cette tendance". 

Pour Alexander De Croo, la situation sanitaire est alarmante, et les mesures adoptées sont "les mesures de la dernière chance". 

Objectif pour le gouvernement, "tenir entre 4 à 6 semaines" pour tenter de faire infléchir les courbes.

La bulle de contact est réduite à une personne pour le foyer

"La règle des 4 est abandonnée, nous passons à la règles de 1", a dit Alexander De Croo. C'est du moins ce qui s'applique à l'intérieur du foyer, sans distanciation sociale. "Vous ne pouvez pas recevoir plus d'amis ou de famille à la maison", a-t-il ajouté. 

Chaque membre d'une famille pourra avoir une seule personne choisie comme contact proche en dehors de son foyer. Mais une seule personne pourra être invitée au sein du foyer. Ainsi les familles ne pourront recevoir à la maison qu’une seule personne dans leur bulle de contact proche, à savoir sans masque ni distanciation sociale.

Elio Di Rupo a précisé qu'une exception à cette règle du contact unique existe pour les personnes seules. Elles peuvent recevoir chez elles deux personnes, mais pas en même temps

A l’extérieur maximum 4 personnes

A l’extérieur, il devrait être possible de voir un maximum de 4 personnes en respectant les distanciations sociales et le masque.

Pour ce qui est de certains événements privés, comme pour les funérailles, le nombre d’invité sera réduit à 15 personnes mais aucune réception avec un partage de repas ne sera autorisée.


►►► Lire aussi : la Belgique se reconfine : voici toutes les mesures décidées par le comité de concertation


En cette veille de Toussaint, les lieux de cultes restent ouverts mais les services de cultes comme les messes ne sont pas autorisés. À nouveau, vous pouvez vous rendre dans un lieu de culte avec un maximum de 4 personnes dans le respect des règles sanitaires.

Couvre-feu et déplacements

Les mouvements non-essentiels restent possibles. Le socle couvre-feu sera conservé de minuit à 5 heures du matin, permettant aux régions de se resserrer.

Toutefois, le couvre feu de 22h à 6h du matin reste d'application à Bruxelles et en Wallonie. 

Le télétravail est obligatoire

Le télétravail doit être obligatoire partout où cela est possible. Si le télétravail  n'est pas possible, la ventilation est obligatoire, vous devez donc aérer les espaces et respecter les gestes barrières.

Certains secteurs vont devoir fermer comme tous les commerces non-essentiels. De même pour les coiffeurs et les professions de soins esthétique. Et les secteurs comme le BTP vont pouvoir continuer à travailler en maintenant les distances et les règles sanitaires.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK