Vents, tempêtes et éruptions solaires: c'est quoi et pourquoi faut-il les surveiller sur terre?

tempêtes solaires
tempêtes solaires - © AFP

Ce matin, à l’aube, la sonde européenne Solar Orbiter a pris son envol à la conquête du Soleil. L’objectif de la mission, c’est de mieux comprendre le magnétisme très turbulent de notre étoile.

Lors d’une éruption, le soleil peut littéralement cracher d’énormes quantités de particules magnétiques qui en arrivant au voisinage de notre planète, peuvent perturber les satellites en orbite, les radars, et provoquer des méga pannes électriques. 

Le soleil a un cycle de vie d’environ onze ans avec des périodes plus calmes (saisons basses) et des périodes plus agitées (saisons hautes).

Des vents solaires surveillés par une météo spatiale

Ces éruptions et ces tempêtes solaires sont un peu dans l’espace ce que sont les phénomènes climatiques que l’on connaît sur terre comme les tempêtes de neige ou les orages. Et comme elles, ces tempêtes solaires peuvent provoquer des problèmes pour l’humain. Car nous sommes très dépendants par exemple des satellites en orbite (pour nos télécommunications spatiales, nos GPS, notre météo, notre distribution d’énergie, communications terrestres etc.). 

Voilà pourquoi depuis plusieurs années, chez nous, des scientifiques de l’Institut d’aéronomie spatiale de Belgique surveillent les sautes d’humeur du Soleil établissent des sortes de bulletins de météo "spatiale".


►►► A lire : Le site de l'Institut d'aéronomie spatiale


La météo spatiale s’intéresse aux champs magnétiques et au flux de particules magnétiques dans l’espace ainsi qu’aux différents rayonnements (comme les rayons cosmiques) qui peuvent avoir une influence sur l’environnement proche de notre planète.

Un vent solaire, c’est quoi ?

Le vent solaire ne souffle pas comme un vent de tempête sur terre, ce sont de multiples particules magnétiques (chargées électriquement) qui s’échappent en permanence du soleil et de son enfer à un million de degrés centigrades vers l’espace, en particulier, vers notre système solaire.

Heureusement, notre planète a autour d’elle, un champ magnétique. Sorte de bouclier, il nous protège en déviant la majorité de ces particules en provenance du soleil. Dans la région des pôles, le bouclier est plus faible et parfois les particules en question arrivent à passer, ce qui donne le très beau phénomène des aurores boréales.

Et leurs effets sur l’activité humaine

Si ces particules très chaudes et extrêmement rapides arrivent, en grand nombre, au voisinage de la terre (par exemple, quand l’activité du soleil est très intense), elles peuvent alors passer au travers de notre bouclier et déclencher ce qu’on appelle des orages magnétiques sur terre.

Normalement, les conséquences des tempêtes solaires se limitent aux satellites en orbite mais dans des cas extrêmes, les effets peuvent se propager jusqu’au sol. En 1991, l’une de ces tempêtes a causé une immense panne d’électricité qui a paralysé une partie du Canada et des Etat-Unis.

Les tempêtes solaires perturbent aussi les transmissions radio et peuvent même endommager des satellites jusqu’à provoquer des pannes graves. Les particules magnétiques des vents solaires peuvent être comparées à un rayonnement radioactif.

Sujet du journal télévisé du 09/02/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK