Variant du coronavirus en Flandre occidentale : l'interdiction des activités culturelles et sportives en intérieur pour les moins de 12 ans suspendue

Le gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé.
Le gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le gouverneur de Flandre occidentale, Carl Decaluwé, a annoncé lundi soir interdire toutes les activités intérieures aux jeunes de moins de 12 ans avant de faire marche arrière, rappelé à l'ordre par le ministre flamand de la Jeunesse, Benjamin Dalle, et la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden. La mesure sera finalement discutée lors du prochain comité de concertation, a-t-il indiqué à Belga.

Le gouverneur souhaitait interdire les activités intérieures – culturelles, sportives et de jeunesse – aux enfants de moins de 12 ans dans la province de Flandre occidentale, pour tenter d’enrayer la propagation de la mutation britannique du coronavirus, plus contagieuse.

Un foyer de cette variante a été dépisté à Houthulst, notamment dans une maison de repos où deux tiers des résidents l’ont contracté. Quatre en sont morts.

Retournement de situation toutefois, quelques minutes après l’annonce de l’interdiction : la mesure est mise "sur pause", à la demande du ministre flamand de la Jeunesse et de la ministre fédérale de l'Intérieur.

Ce n'était pas une bonne décision

"Ce n'était pas une bonne décision", commente-t-on au cabinet du ministre Dalle. "Pour beaucoup d'enfants et de jeunes, ces activités sont un rayon de soleil essentiel en ces temps difficiles." De plus, l'équipe du ministre rappelle que les activités pour jeunes sont très bien organisées. Si une telle interdiction devait effectivement être prise, elle le serait en dernier recours, affirme-t-on.

Le ministre flamand de l'Enseignement et des Sports, Ben Weyts, s'est aussi ému de l'annonce du gouverneur. "Si vous prenez ce genre de mesures seules, vous laissez entendre que les enfants sont un moteur de la propagation du virus, et ce n'est pas le cas.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK