Valérie Glatigny annonce des Assises de la jeunesse

Invitée sur le plateau de CQFD face à des deux étudiants l'interpellant dans le cadre de l'initiative "Mon Cri" d'Amnesty International, Valérie Glatigny annonce la création prochaine d'Assises de la jeunesse. 

Cette crise nous a appris l'importance cruciale de faire partie d'un ensemble

"En accord avec plusieurs demandes du secteur", explique la ministre de l'Enseignement supérieur de Fédération Wallonie Bruxelles, "on pense mettre sur pieds une forme d'Assises de la jeunesse, pour pouvoir mettre autour de la table un très grand nombre de jeunes et leur permettre de venir avec des solutions qu'ils pourront porter sur toute une série de domaines". 

Objectif: "permettre à la jeunesse de tourner la page du covid et faire des propositions, puisque cette crise nous a appris l'importance cruciale de faire partie d'un ensemble", poursuit Valérie Glatigny en écho à la détresse que manifeste le monde étudiant depuis des mois. Représentants de jeunes, ministres compétents, "il s'agira de mettre tous les acteurs autour de la table, y compris mes collègues germanophones et néerlandophones puisqu'on s'est rendu compte que les préoccupations des jeunes étaient identiques dans cette crise".

"L'objectif est d'aborder toute une série de thématiques que l'on a bien entendues: avec des demandes en termes de soutien financier, de bien-être psychologique, d'insertion professionnelle, ou de lutte contre le décrochage, avec les maisons de jeunes".

Du soutien financier à la lutte contre le décrochage

Ce Qui Fait Débat, chaque jour à 18h20 sur La Première et à 20h35 sur La Trois. L’entièreté du débat à revoir ci-dessous :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK