Vague de chaleur : comment faire baisser la température sans utiliser la climatisation

Les volets sont un excellent bouclier contre les chaleurs excessives.
Les volets sont un excellent bouclier contre les chaleurs excessives. - © FRANCOIS LO PRESTI - AFP

Consommation importante d’énergie, rejet de fluides polluants et participation au réchauffement des villes, les effets néfastes de la climatisation sont multiples. Alors, cet été (qui commence avec des températures particulièrement élevées : jusqu’à 34 degrés ce mardi 25 juin), pourquoi ne pas essayer de s’en passer complètement ? A la manière de nos confrères du journal Le Monde, voici quelques conseils pour vous aider à rafraîchir votre maison sans avoir recours à un système de climatisation :

1) Fermer volets et fenêtres. Les volets restent un moyen très efficace d’empêcher la température de monter dans une maison inoccupée. Un geste simple, à effectuer avant de partir travailler. Aussi, il est conseillé de fermer ses fenêtres à partir du moment où la température extérieure dépasse celle intérieure. La nuit en revanche, mieux vaut laisser entrer l’air frais afin de refroidir plafonds, murs et planchers. Ceux-ci vont ainsi emmagasiner la fraîcheur, rediffusée durant la journée. Enfin, il existe une méthode dite du "courant d’air cheminée", qui consiste à ouvrir un velux en haut de votre domicile et une fenêtre en bas, et qui permet de chasser l’air chaud vers l’extérieur.

2) Mettre en place une climatisation naturelle. Placez une bouteille d’eau glacée devant un ventilateur, afin de rendre l’air qu’il diffuse dans votre maison plus frais. Aussi, vous pouvez faire sécher du linge humide à vos fenêtres qui, en séchant, créera une climatisation naturelle.

3) Repeindre en couleurs claires. Là, on passe au niveau supérieur. Mais cette mesure est évidemment efficace : il est bien connu que les couleurs foncées attirent la chaleur, et inversement. Pour un rendement maximal, il faut s’attaquer non seulement aux murs, mais aussi aux sols extérieurs et à la toiture.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK