Vaccination : L’UE ne renouvellerait pas l’an prochain ses contrats avec AstraZeneca et Johnson & Johnson

La Commission européenne ne renouvellerait pas l’année prochaine ses contrats d’approvisionnement en vaccins contre le Covid-19 avec AstraZeneca et Johnson & Johnson, rapporte mercredi le quotidien italien La Stampa.

S’appuyant sur une source au ministère italien de la Santé, le quotidien italien écrit que l’exécutif européen, "en accord avec les dirigeants de nombreux pays européens, aurait décidé que les contrats avec les groupes qui produisent des vaccins (à vecteurs
viraux) qui sont valables cette année ne seront pas renouvelés à leur expiration". Selon la Stampa, Bruxelles veut privilégier les vaccins utilisant la technologie de l’ARN messager, comme ceux de Pfizer et Moderna.

Une réaction aux incertitudes des livraisons

AstraZeneca est vivement critiquée par les autorités européennes qui dénoncent un non-respect des volumes d’approvisionnement promis par le groupe anglo-suédois. Mardi, son concurrent américain Johnson & Johnson a annoncé la suspension du déploiement de son propre vaccin mettant à son tour en péril le calendrier de livraisons anticipé par l’Union.

Les autorités sanitaires américaines ont proposé mardi la suspension pendant quelques jours au moins, pour davantage de sûreté, du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson, le temps d’analyser en détail six cas de survenue de caillots sanguins atypiques et sévères chez des personnes ayant reçu ce vaccin.

L’apparition de cas sévères de thrombose chez des sujets ayant reçu une dose du vaccin AstraZeneca a conduit les autorités européennes et françaises à restreindre son administration à certaines catégories d’âge.

La Commission européenne ne renouvellera pas l’année prochaine ses contrats d’approvisionnement en vaccins contre le Covid-19 avec AstraZeneca et Johnson & Johnson, rapporte mercredi La Stampa.

S’appuyant sur une source au ministère italien de la Santé, le quotidien italien écrit que l’exécutif européen, "en accord avec les dirigeants de nombreux pays européens, a décidé que les contrats avec les groupes qui produisent des vaccins (à vecteurs
viraux) qui sont valables cette année ne seront pas renouvelés à leur expiration". Selon la Stampa, Bruxelles veut privilégier les vaccins utilisant la technologie de l’ARN messager, comme ceux de Pfizer et Moderna.

Une réaction aux incertitudes des livraisons

JT du 13/04/2021 - Johnson & Johnson : apparition d'effets secondaires rares

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK