Vacances: voici les pièges à éviter si vous louez un logement cet été

Vacances: voici les pièges à éviter si vous louez un logement cet été
Vacances: voici les pièges à éviter si vous louez un logement cet été - © VALERY HACHE - AFP

L’heure des vacances d’été approche pour des milliers de Belges, qui sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à partir à l’étranger. Avec la recherche d’une destination idéale, vient aussi celle d’une location de vacances qui correspond à vos attentes.

Si les Belges préfèrent encore se loger à l’hôtel, on voit aussi apparaître de nouvelles tendances. De plus en plus de vacanciers privilégient désormais les logements privatifs et les maisons de vacances disponibles sur des plateformes comme AirBnb.

Pourtant, il n’est pas rare que la réalité ne corresponde pas toujours à la description. Pour échapper au stress et aux arnaques, qui peuvent être nombreuses lorsque vous vous lancez à la recherche de la perle rare, voici quelques pièges à éviter.

Gare aux "faux" avis

Dès que vous entamez vos recherches pour un hébergement, il est préférable de consulter les commentaires et avis laissés par de précédents locataires. Pensez toutefois à vérifier la date à laquelle ceux-ci ont été postés, il se pourrait que le logement ait changé entre-temps, mais surtout à vous assurer que les commentaires émis sur la location sont légitimes.

En effet, il n’est pas rare qu’il y ait de "faux avis" pour attiser encore plus de convoitises autour dudit logement. De nombreuses sociétés en font un vrai business et proposent de rédiger des commentaires, positifs ou négatifs, sur des établissements.


►►► A lire aussi : Une Kids ID périmée… et les vacances de toute la famille sont annulées


Un conseil pour s’assurer de la véracité des commentaires : n’oubliez pas de vérifier le profil de l’utilisateur. S’il a posté de nombreux commentaires, souvent impersonnels, sur une courte période de temps et au sujet d’endroits situés aux quatre coins du monde, il est probable qu’il s’agisse d’un faux profil.

Au même titre, si un logement ne propose absolument aucun avis d’utilisateur, méfiez-vous. De manière générale, il est recommandé d’établir rapidement un contact clair et précis avec le propriétaire pour s’assurer de la véracité d’une annonce.

Vérifiez la description à plusieurs reprises

Cela semble être logique, mais pour être certain de la qualité du logement que vous vous apprêtez à réserver, pensez à demander un descriptif le plus détaillé possible à votre interlocuteur avant tout engagement.

La superficie du logement, les équipements proposés, le mobilier mais surtout les éventuelles nuisances et les différents services à disposition sont autant de facteurs qui doivent être précisés dans la description. N’hésitez pas à interpeller le propriétaire à ce sujet si l’une de ces informations n’est pas précisée.

Grâce à des photos détaillées, vous pourrez ainsi mieux visualiser ce pour quoi vous payez. En cas de descriptif mensonger, il vous est légalement possible d’avoir différents recours.

Le prix de votre logement est aussi un facteur à prendre compte puisque des affaires qui semblent à priori trop intéressantes pour être vraies peuvent cacher des arnaques.

N’hésitez pas non plus à aller faire un tour sur un site de géolocalisation pour vérifier l’emplacement exact de votre hébergement. Il se peut que celui-ci n’existe tout simplement pas ou que le logement en question ne se trouve pas exactement dans la zone inscrite dans la description.

Analysez correctement votre contrat de location

Au moment de réserver votre location, il est primordial de signer un contrat de location, en deux exemplaires, sur lequel figurent les modalités d’hébergement.

Ce document doit mentionner l’identité et les coordonnées de chacune des parties mais aussi l’adresse du logement, la durée exacte de la location, le nombre de personnes qui seront hébergées ainsi que le montant total de la réservation et les éventuelles charges.

Pensez à vous assurer qu’un état des lieux est prévu à l’arrivée et à la sortie. Dans le cas contraire, vous pourriez être tenus responsables d’éventuelles dégradations déjà existantes, ce qui risquerait de vous faire perdre votre caution.


►►► A lire aussi : Vacances d’été : il est temps de penser aux vaccins


Un autre élément important à prendre en compte lors de votre réservation, la différence entre acompte et arrhes. Il est fort probable que le propriétaire vous demande de lui verser un montant avant la réservation. La nature de ce versement est primordiale en cas d’annulation.

Il est bon de savoir qu’un acompte scelle le contrat sans rétractation possible. Cela signifie que si vous décidez d’annuler votre réservation, vous devrez tout de même vous acquitter de la totalité du prix.

S’il s’agit du versement d’arrhes, il vous est encore possible d’annuler votre réservation et dans ce cas, vous perdrez uniquement l’argent versé.

Prudence lorsque vous effectuez votre paiement

Si la plupart des plateformes de réservation en ligne sont aujourd’hui sécurisées, il est encore possible de tomber dans des cyber-pièges fréquents. Au-delà de la création d’identifiants et mots de passe solides (lettres capitales, chiffres et caractères spéciaux) vous assurant une couche de sécurité supplémentaire, quelques habitudes simples existent pour vous éviter des désagréments.

Il convient ainsi de rester prudent face aux e-mails de phishing qui récupèrent vos informations via des offres mensongères. Si le lien, l’orthographe, le nom de domaine, la description d’un bien vous semblent douteuses, passez votre chemin. Il est fort probable qu’il s’agisse d’un logiciel malveillant qui jouera sur des erreurs de type "réinitialisez votre mot de passe" ou "veuillez à nouveau entrer des informations" pour dérober vos coordonnées bancaires.


►►► A lire aussi : Vous partez en vacances ? Inscrivez-vous sur Travellers Online


Pensez également à vérifier la présence du "cadenas vert" (HTTPS) au moment du paiement. Si celui-ci n’est pas présent sur le site web de votre réservation, cela signifie qu’il ne bénéficie pas de certificat d’authentification. Vos données sensibles comme les informations bancaires pourraient donc être détournées.

A ce titre, il est également utile d’utiliser une carte de crédit avec protection contre la fraude. En cas de litige, celle-ci vous permet de signaler un achat qui semblerait frauduleux. D’autres méthodes de paiement alternatives comme PayPal vous évitent de directement saisir vos coordonnées bancaires.

Prévoyez une assurance pour couvrir vos arrières

Prévoir une assurance dès lors qu’il s’agit de la réservation de votre logement de vacances n’est jamais une mauvaise idée, celle-ci vous permettant d’être mieux protégé en cas de litige. En qualité de locataire, c’est vous qui serez tenu responsable des dommages que vous causez ou par ceux qui vous accompagnent.

Il est possible qu’une attestation d’assurance-responsabilité civile vous soit réclamée au moment de la signature du contrat. En plus des petits dégâts que vous pourriez causer et qui seront en principe pris en charge par le versement de la caution, l’assurance-responsabilité civile vous permet d’être protégés si jamais de plus gros dégâts (inondation, incendie,…) subviennent. Si tel est le cas, il vous faudra adresser dans les plus brefs délais une déclaration à votre assureur et au propriétaire en précisant les circonstances exactes.

Si vous n’êtes pas assuré, pensez à souscrire une garantie temporaire pour la durée du séjour. Des assurances supplémentaires vous permettront de rembourser des sommes importantes en cas d’imprévus.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK