Vacances: les vols en last minute sont-ils vraiment intéressants?

Est-il encore possible de faire de bonnes affaires cet été? Oui, à condition d’être flexible.
Est-il encore possible de faire de bonnes affaires cet été? Oui, à condition d’être flexible. - © JASPER JACOBS - BELGA

Selon une étude, plus de 20% des voyageurs belges réservent leurs vacances en dernière minute. Vous faites peut-être partie des gens qui misent sur le last minute pour trouver des bons plans vacances. Mais est-il encore possible de faire de bonnes affaires cet été? Oui, à condition d’être flexible.

A partir du moment où vous réservez vos vacances quatre semaines avant le voyage, on peut considérer qu'il s’agit d’un last minute. Mais la meilleure manière d'obtenir des prix intéressants, c'est en prévoyant ses vacances bien à l'avance. "Pour avoir les meilleurs prix, il faut s’y prendre en moyenne six mois à l’avance, explique Marine Bigault, responsable communication du comparateur de vols Skyscanner. Si vous réservez minimum dix semaines à l’avance, vous pourrez avoir des prix raisonnables. Pour ce qui est du last minute, il est possible de faire des bonnes affaire, à condition d’être flexible".

Flexibilité

En effet, le principe du last minute est utile pour les compagnies aériennes, tour-opérateurs et hôteliers pour remplir les dernières places disponibles (invendues) dans l’avion ou les dernières chambres disponibles dans l’hôtel, même à petit prix. Les destinations ultra prisées en été ne sont donc pas concernées car les compagnies n’ont aucune difficulté à remplir ces avions. Pour trouver les meilleurs prix, il ne faudra donc pas être trop exigeant et opter pour les destinations moins prisées en été. "Il faut également être flexible sur l’aéroport de départ, continue Marine Bigault. Parfois, opter pour un autre aéroport que celui qui est le plus proche de chez vous permet de réduire le prix. Prendre un aller avec une compagnie et le retour avec une autre compagnie peut aussi vous faire économiser de l’argent".

Le moment choisi pour partir en vacances sera également déterminant pour le prix du voyage. Si la semaine la plus chère en moyenne cette année est celle du 31 juillet au 4 août, les prix commencent à chuter à partir des deux dernières semaines d’août. Pour profiter des prix last minute, il vaut mieux aussi ne pas être à deux ou trois jours près pour le départ et l’arrivée (car le choix est limité).

Destinations européennes prisées

Généralement, les offres last minute concernent les destinations européennes, moins prisées que les destinations exotiques. Mais cette année, cette tendance ne se vérifie pas. "Même si les destinations comme la Turquie et la Tunisie commencent à attirer à nouveau les touristes (ndlr: le contexte terroriste a donné un coup de frein au tourisme dans ces régions ces derniers temps), nous avons senti un élan cette année pour les destinations européennes, constate Florence Bruyère. Certaines destinations européennes risquent d’afficher complet car beaucoup de Belges ont privilégié la Grèce, le Portugal ou l’Italie. C’est donc compliqué pour faire de bonnes affaires".

Certaines destinations en Europe restent cependant tout à fait abordables en last minute. Souvent, il s’agit d’endroits peu prisés en été car assez incertains au niveau du climat. Une recherche rapide sur un site de comparateur de prix de vols permet par exemple de trouver un aller-retour Bruxelles-Hambourg pour seulement 6€, avec une semaine sur place. L’aller-retour pour Manchester est disponible autour de 30€.

Des prix intéressants pour les Caraïbes et les Etats-Unis

Pour faire de très bonnes affaires cette année, il faut plutôt aller voir du côté des Caraïbes. Les destinations comme la République dominicaine ou Cuba sont plus prisées par les européens en hiver car c’est l’été à ce moment-là aux Caraïbes. Nous sommes donc en ce moment en basse saison en ce qui concerne ces destinations. Pour 700 euros, vous pouvez trouver une semaine en République dominicaine en all-inclusive, soit "l’équivalent de la meilleure offre pour une semaine en Grèce".

Les vols pour les Etats-Unis sont également en baisse par rapport à ce qui était proposé dans le passé. Il est possible de trouver en ce moment un aller-retour Bruxelles-New-York autour de 400€. "Cela s’explique par une augmentation de la compétitivité sur ces vols, explique Marine Bigault de Skyscanner. De plus en plus de compagnies low cost proposent des vols long courrier, les compagnies doivent donc s’adapter".

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir