Vacances en Belgique ou à l'étranger, résidences secondaires : quand pourrons-nous à nouveau en profiter ?

Après plus d’un mois de confinement, vous êtes nombreux à rêver d’évasion et de voyage, ne serait-ce qu’à la côte belge ou dans les Ardennes. Alors quand et dans quelles conditions pourrons-nous à nouveau nous déplacer ? Tout dépendra bien sûr des différentes phases de déconfinement.

En Belgique : pas avant le 18 mai

Comme l’a annoncé la Première ministre à l’issue du Conseil national de sécurité, ce déconfinement ne se fera que de manière très progressive. Les dates annoncées sont d’ailleurs susceptibles d’être postposées en fonction de l’évolution de l’épidémie.

Lors de la phase 2, au plus tôt à partir du 18 mai, donc, "la possibilité d’organiser des excursions d’une journée dans certaines régions du pays ou de se rendre dans sa seconde résidence" sera examinée.

En clair, jusqu’au 18 mai donc, pas question de faire du tourisme. Dès le 18 mai au plus tôt, il pourra sans doute être envisagé de faire du tourisme d’un jour à l’intérieur de la Belgique ou de se rendre dans sa seconde résidence. Une décision qui devra être confirmée par le Conseil national de sécurité.

2 images
Pas de tourisme en Belgique avant le 18 mai © DIRK WAEM - BELGA

À l’étranger : pas avant le 8 juin

Ce n’est que lors de la phase 3, qui ne débutera pas avant le 8 juin, que plusieurs points concernant le tourisme au sens plus large seront examinés : "Les différentes activités estivales comme les voyages à l’étranger, les camps des mouvements de jeunesse (une décision devrait être prise d’ici la fin mai), les stages, les attractions touristiques mais aussi les événements en plein air de plus petite envergure". Nous ne pourrons donc pas quitter la Belgique avant le 8 juin au plus tôt.

Du côté de Brussels Airport, on ne s’attend d’ailleurs pas à une reprise avant le mois de juin, et celle-ci sera progressive. "Les vacances seront certainement difficiles et c’est clair que tout dépendra de l’ouverture des frontières, donc de ce que feront les autres pays, précisait hier Nathalie Pierard, porte-parole de Brussels Airport dans l’édition spéciale du journal télévisé. Dans un premier temps ça pourrait être juste le trafic européen et ensuite éventuellement l’intercontinental mais qui arriverait bien plus tard. En tout cas on s’attend à des répercussions de cette crise non seulement sur 2020 mais aussi 2021".

Nathalie Pierard reste malgré tout optimiste, mais pondère : "On espère que certains vols pourront être opérés en juillet et août, mais ce ne seront certainement pas tous les vols qui pourront être opérés de manière tout à fait normale. On ne va pas appuyer du jour au lendemain sur un bouton off/on".

Brussels Airlines : reprise le 15 mai ?

De son côté, la compagnie Brussels Airlines a indiqué ce samedi matin qu’elle comptait toujours reprendre une partie de ses vols le 15 mai. "Il va de soi que nous suivons la situation de très, très près. À ce stade, nous misons toujours sur le 15 mai. Dans les prochains jours, nous verrons si cette date est toujours réaliste et nous prendrons une décision définitive", a précisé la porte-parole à l’agence Belga.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK