Vacances de Toussaint: les Belges partent de plus en plus loin

Le Palais royal, passage obligé des touristes dans la capitale cambodgienne Phnom Penh.
Le Palais royal, passage obligé des touristes dans la capitale cambodgienne Phnom Penh. - © KHEM SOVANNARA - AFP

Les vacances de Toussaint débutent ce lundi 31 octobre. Vous êtes nombreux à en profiter pour prolonger votre week-end ou même partir une semaine en vacances. La tendance, cette année est aux destinations lointaines. Selon les chiffres de Tui -anciennement Jetair- l’Espagne reste de loin la première destination des vacanciers avant le Maroc, en légère croissance, et la Turquie et l’Egypte, en net recul. Mais, plus surprenant, le Mexique fait son entrée dans le top 5, suivi par la République Dominicaine et le Cap-Vert.

Comment expliquer cette vague d’exotisme pour des vacances qui ne durent qu’une semaine ? Nathalie Donnet, responsable d’une agence de voyage bruxelloise, lie cette tendance au contexte géopolitique actuel : " Les gens ne veulent de moins en moins aller en Egypte, en Turquie, ou même au sud du Maroc. Ils recherchent donc d’autres pays ensoleillés. Les îles Canaries et le Cap vert marchent très bien, mais une fois qu’on met de côté ces destinations-là, on est déjà obligé d’aller beaucoup plus loin ".

L'Afrique du Sud, le Cambodge, le Laos...

D’où l’importance des demandes sur l’Afrique, notamment le Kenya ou l’Afrique du Sud, mais aussi sur l’Asie. Le continent asiatique a d’ailleurs été très prisé cette année, avec une forte de croissance du tourisme dans des contrées comme le Vietnam, le Cambodge et le Laos.

Sophie, en pleins préparatifs de son voyage au Vietnam, explique son choix de destination : " Le Vietnam nous paraissait plus exotique, moins prisé que la Thaïlande. Là-bas, c’est la saison sèche. Et comme nous avions à la fois congé le mardi 1er novembre et le vendredi 11 novembre, nous avons décidé de partir à cette période-là pour limiter les jours de congé à prendre ". Mais pourquoi partir si loin ? " L’attrait de découvrir une autre culture, et une nature encore préservée " explique Sophie. " Et surtout, les vols se sont fortement démocratisés. Avant, je ne partais qu’en Europe " ajoute-t-elle.

Les escapades en voiture représentent 54% des réservations pour la période de Toussaint

Autre grande tendance qui contraste avec ces voyages lointains : celle du " tout près ", selon le jargon des agences de voyage. Chez Tui, les escapades en voiture représentent 54% des réservations pour la période de Toussaint, contre 46% pour les vacances en avion. " Ces virées en voiture se font dans un rayon de 500 kilomètres autour de Bruxelles, avec un top 3 composé de l’Allemagne, de la Belgique et des Pays-Bas " détaille Françoise Bruyère, porte-parole de Tui.

Au final, les " perdants " de cette année semblent être les citytrips en avion qui enregistrent un léger recul, même si des destinations comme Barcelone et Londres restent incontournables.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK