Dr. Lemye (ABSyM): les enfants ont le droit de vivre dans des pièces sans tabac

Va-t-on interdire de fumer du tabac à domicile ? Roland Lemye le souhaite
Va-t-on interdire de fumer du tabac à domicile ? Roland Lemye le souhaite - © Tous droits réservés

Ce lundi, le docteur Roland Lemye, vice-président de L’ABSyM, le principal syndicat de médecins de Belgique, expliquait dans une carte blanche publiée par le journal Le Soir, vouloir interdire aux fumeurs de consommer du tabac au sein de leur habitation.

La santé des plus jeunes justifie, selon le Dr. Lemye, l’interdiction de fumer dans la sphère privée : "Les enfants sont particulièrement vulnérables au tabac, ils font fréquemment des infections respiratoires et quand ils sont dans un environnement de fumeur, ils en font encore davantage et ces infections prennent un aspect de gravité beaucoup plus important".

Invité dans le journal de 13h de la RTBF, il nuance ses propos : "Je ne m’exprimerais pas en terme d’interdiction, il s’agit de promouvoir les droits des enfants à vivre dans un environnement sans tabac. Les enfants devraient pouvoir jouir à la maison de pièces sans tabac, les pièces où ils se tiennent habituellement, la chambre à coucher et la voiture quand ils y sont".

Utiliser la persuasion avant de sanctionner

Si l’idée est bien présente, la difficulté est de la faire respecter. Comment vérifier qu’un parent ne fume pas en présence de son enfant ?

"Je crois qu’il faut d’abord utiliser la persuasion, la pression et la pédagogie avant de sanctionner… Pour la maltraitance, c’est la même chose, si vous donnez une fessée à un enfant chez vous, il n’y aura peut-être personne pour le vérifier. Mais s’il y a des signes extérieures qui le démontrent, on peut juger bon d’avoir une visite de l’organisation nationale de l’enfance (l'Office de la Naissance et de l'Enfance, ONE, ndlr). C’est un domaine où elle pourrait agir par des conseils et des pressions."

Aucun pays au monde n'interdit actuellement la consommation de tabac dans les logements sur l'ensemble de son territoire. Plusieurs villes américaines ont cependant déjà franchi le pas tandis que Melbourne ou Tokyo, entre autres, ont proscrit la cigarette des parcs, plages et de certains quartiers.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK