Utiliser votre smartphone aux toilettes pourrait vous donner des hémorroïdes

Rester trop longtemps assis aux toilettes avec son smartphone favorise les hémorroïdes.
Rester trop longtemps assis aux toilettes avec son smartphone favorise les hémorroïdes. - © KAREN BLEIER - AFP

Vous avez pris l’habitude de prendre votre smartphone aux toilettes ? Attention, vous risquez d’avoir des hémorroïdes. Cette inflammation au niveau de l’anus peut être très douloureuse et provoque gêne et saignement.

C’est en tout cas ce que révèle une étude réalisée en Grande-Bretagne où 57% des Britanniques reconnaissent utiliser leur GSM quand ils vont aux toilettes.

En Belgique, il n’existe pas de chiffres à ce sujet. Mais selon Statbel, l’office belge de statistique, près de 80% de la population a un GSM. Entre 16 et 34 ans, cela monte à plus de 94%. Et parmi eux, nombreux y sont accros. Et comme les Britanniques, ils sont sans doute plus de la moitié à le prendre au petit coin.

Ce qu’ils ne savent, c’est que le fait de rester assis trop longtemps favorise les hémorroïdes : "On disait dans le temps qu’il ne fallait pas prendre les WC pour un salon de lecture. Maintenant, les smartphones ont remplacé les lectures et cela reste le même phénomène. C’est-à-dire que c’est la position assise qui provoque ce problème-là. Et surtout quand on va à selles et qu’on a un relâchement total du plancher pelvien. Cela peut favoriser le développement des hémorroïdes".

Quant à savoir à partir de combien de temps cela devient problématique, notre spécialiste répond : "Le temps n’a pas d’importance. Le problème, c’est la répétition. Donc, quand on va tous les jours 10 minutes – un quart d’heure, les hémorroïdes peuvent apparaître".

Le problème sera donc le même si on lit un magazine, un livre ou un journal. Malgré tout, les études le montrent, une fois que l’on commence à aller sur son smartphone, on a tendance à y rester plus longtemps.

>>À lire aussi : "Je vis sans GSM depuis 6 mois, et ça ne me manque pas. Que du contraire"

Un nid à bactéries ?

Autre problème soulevé par l’étude britannique : la transmission des bactéries via le GSM lorsqu’on l’emmène aux toilettes.

Mais là, il faut nuancer estime Dieter Van Cauteren, épidémiologiste à l’Institut de santé belge : "Tous les objets du quotidien contiennent des bactéries. Après, il y a des études qui montrent qu’un smartphone contient plus de bactéries qu’une barre de métro, par exemple ; qu’un téléphone qui a une coque en caoutchouc est plus à risque que les téléphones qui n’ont pas de coque. C’est sûr que c’est un nid à microbes comme plein d’objets du quotidien. Mais la plupart de ces bactéries sont inoffensives. D’ailleurs, il n’y a pas une explosion du nombre de cas de gastro-entérite ou d’un agent pathogène particulier depuis que le smartphone existe".

Reste qu’il vaut mieux ne pas oublier de se laver les mains, avec ou sans utilisation du smartphone, après avoir été aux toilettes. Quant au smartphone, vous pouvez également le nettoyer régulièrement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK