USA: un prêtre catholique avance que les jeunes "séduisent" les pédophiles

Les propos d'un prêtre américain sur la pédophilie font scandale dans un pays marqué par des scandales de pédophilie dans l'Eglise.
Les propos d'un prêtre américain sur la pédophilie font scandale dans un pays marqué par des scandales de pédophilie dans l'Eglise. - © AFP PHOTO/Tim Sloan

Le frère Benedict Groeschel, un membre estimé du diocèse de New York a soulevé un tollé après la publication d'une interview où il affirme que, "dans beaucoup de cas", ce sont les jeunes qui séduisent les pédophiles. Il a aussi pris la défense d'un entraîneur de football américain condamné pour avoir abusé de jeunes garçons pendant quatorze ans.

Le prêtre de 69 ans s'exprimait sur le site du National Catholic Register, à propos de Ray Sandussky, cet entraîneur de l'université de Penn convaincu d'avoir abusé de plusieurs jeunes garçons.

Le prêtre a clairement pris sa défense: "Ce pauvre homme a fait ça pendant des années. Pourquoi personne n’a rien dit ? Apparemment, certains enfants étaient au courant et n’ont rien dit. Vous savez, jusqu’à il y a quelques années les gens n’avaient pas gravé dans leur esprit qu’il s’agit d’un crime." Pour Benedict Groeschel, un pédophile pris pour la première fois ne devrait d'ailleurs pas aller en prison...

"Dans beaucoup de cas, le jeune est le séducteur"

Poursuivant sur sa lancée, l'homme d'Eglise avance que "dans beaucoup de cas, le jeune de 14, 16, 18 ans est le séducteur". Des jeunes, selon lui, qui rechercheraient la tendresse d'un père manquant et pas spécialement des rapports sexuels". D'ailleurs, toujours selon Benedict Groeschel, les pédophiles ne sont pas des psychopathes; et dans l'Eglise, les cas ne concerneraient que 2% des membres du clergé.

L'article a été retiré du site. Ses responsables se sont confondus en excuses, reconnaissant l'erreur éditoriale: venant d'un homme au dessus de tous soupçons, son interview n'avait pas été relue. L'archidiocèse de New York s'est totalement désolidarisé des propos du prêtre. D'autres voix se sont élevées dans les milieux catholiques, dont celle du responsable de la protection de la jeunesse de la conférence des évêques catholiques américains: "La responsabilité est toujours celle de l'adulte", a-t-il dit, qualifiant les faits d'encore plus horribles lorsqu'ils sont commis par un membre du clergé.

Les scandales de pédophilie ont profondément ébranlé l'Eglise catholique aux Etats-Unis ces dernières années.

T.N.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir