USA: premier décès de la rage après la morsure d'une chauve-souris vampire

Une chauve-souris vampire
Une chauve-souris vampire - © Pascual Soriano (AFP)

Un jeune Mexicain de 19 ans a été la première personne à décéder aux Etats-Unis de la rage pour cause de morsure par une chauve-souris vampire infectée, ont indiqué jeudi les autorités sanitaires américaines.

La victime, un travailleur émigré saisonnier employé dans une plantation de canne à sucre en Louisiane avait été mordue au talon le 15 juillet, dix jours avant de se rendre en Louisiane.

"Il s'agit du premier cas d'une personne décédant de la rage dont une variante du virus est transmise par une chauve-souris vampire", ont précisé les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies" (CDC) dans leur rapport hebdomadaire sur la morbidité et la mortalité.

Cette forme inhabituellement agressive de la rage a une incubation de seulement 15 jours contre une période médiane de 85 jours dans les autres cas de cette infection aux Etats-Unis, selon les CDC.

Le réchauffement climatique pourrait faire monter les chauve-souris vampires vers le Nord

Bien que les populations de chauve-souris vampires soient normalement confinées à l'Amérique du Sud, le réchauffement climatique pourrait les pousser à émigrer vers le nord et éventuellement se traduire par plus de cas de rage dus à cette variante du virus dans le sud des Etats-Unis, mettent en garde les CDC.

Le jeune Mexicain décédé n'avait jamais été vacciné contre la rage. Il est tombé malade deux semaines après la morsure.

Fin juillet, un jour après avoir commencé à travailler en Louisiane, il a demandé à voir un médecin après avoir ressenti une grande fatigue, des douleurs aux épaules, un engourdissement de sa main gauche et la chute de la paupière de son oeil gauche. Il a ensuite eu des problèmes respiratoires et de la fièvre.

Les jours suivants, le patient répondait de moins en moins aux stimulations, avait les pupilles fixes et dilatées. Il a ensuite commencé à faire de la bradycardie (ralentissement du rythme cardiaque) ainsi que de l'hypothermie avant de développer une encéphalite, un enflement du cerveau, qui a été gravement endommagé, conduisant la famille à décider de débrancher le système de maintien des fonctions vitales.

AFP
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK