Une trentaine de coursiers Deliveroo manifestent à Ixelles: pas de prises de commandes

Une trentaine de coursiers de Deliveroo manifestent lundi soir à Ixelles après le refus de la direction, plus tôt dans la journée, de leur laisser le choix entre le statut Smart, qui leur donne accès à une protection sociale pendant les heures prestées, et celui d'indépendants.

Les coursiers, rassemblés au carrefour de la rue du Bailli et de l'avenue Louise, doivent faire le tour, à vélo, d'une dizaine de restaurants qui se sont montrés solidaires de leurs revendications, a expliqué Martin Willems, permanent CNE. "Les autres coursiers qui ont assisté à notre assemblée ont décidé de ne pas prendre de commandes ce lundi soir", a-t-il affirmé

"Nous travaillons avec plus de 2.000 coursiers en Belgique dont une large majorité sont très satisfaits du travail flexible que nous proposons et de l'augmentation de revenus possible grâce au nouveau modèle mis en place en octobre dernier", réagit lundi soir la société Deliveroo.

Ces manifestants "ne représentent pas la majorité des coursiers Deliveroo", assure-t-elle dans un communiqué.

Uniquement des livreurs indépendants

Le collectif "coursier-e-s en Belgique", représentant environ 200 livreurs, avait rendez-vous avec la direction de Deliveroo ce lundi midi. "La direction n’a pas répondu à nos revendications", a déclaré Douglas Sepulchre, porte-parole du collectif qui appelle à la grève ce soir.

Le collectif regrette la décision de la société de livraison à vélo de ne plus collaborer qu’avec des livreurs indépendants. Les livreurs ne pourraient donc plus passer par la coopérative SMART permettant de bénéficier d’un régime de salarié.

Ceux qui travaillent en journée seront lésés

Dès le 31 janvier, les coursiers ne seront plus payés qu’à la course. D’après le directeur de Deliveroo Belgique, Matthieu de Lophem, ce système ferait gagner aux livreurs jusqu’à 50% en plus. "Ce sera peut-être vrai pour ceux qui travaillent en heure de pointe, mais ceux qui travaillent en journée seront lésés", répond le collectif.

La direction reviendra vers le collectif avec quelques propositions en fin de journée. Le collectif appelle également à la grève: les coursiers seront encouragés à s’enregistrer sur la plateforme comme s’ils travaillaient, mais à ne prendre aucune commande. Certains restaurants solidaires se joindraient également au mouvement de mécontentement. Les livraisons à Ixelles risquent bien d’être perturbées ce lundi soir.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 13h
en direct

La Une

JT 13h