Une technique innovante à la clinique Saint-Jean pour traiter l'hypertrophie bénigne de la prostate

Un patient masculin dans une chambre d'hôpital
Un patient masculin dans une chambre d'hôpital - © ViktorCap - Getty Images/iStockphoto

La clinique Saint-Jean à Bruxelles utilise depuis novembre une nouvelle technique pour le traitement de l'hypertrophie bénigne de la prostate, annonce-t-elle dans un communiqué. Le grand avantage de la la procédure Rezum, utilisant de la vapeur d'eau, est qu'elle "ne provoque pas de dommage collatéral et réduit ainsi les effets secondaires traditionnels du traitement de la prostate tels que l'incontinence ou les problèmes d'impuissance".

Selon des données de Boston Scientific, 110 millions d'hommes dans le monde "présentent des plaintes médicales associées à un gonflement bénin de la prostate".

La thérapie Rezum offre une alternative de traitement, souligne la clinique. Cette procédure est est minimalement invasive, ne dure que 10 à 15 minutes et peut même se dérouler sous anesthésie locale, à certaines conditions.

"De plus, l'intervention n'a pratiquement pas d'effets secondaires: la fonction sexuelle et l'éjaculation restent préservées, les plaintes post-opératoires s'avèrent minimes", poursuit l'hôpital.

Cette technologie n'est pour l'instant pas remboursée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK