Une présomption de cas Ebola au CHU Saint-Pierre à Bruxelles

Un cas suspect d’Ebola est traité au CHU Saint-Pierre de Bruxelles
Un cas suspect d’Ebola est traité au CHU Saint-Pierre de Bruxelles - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Un cas suspect d’Ebola est traité au CHU Saint-Pierre de Bruxelles. Il s’agit d’un homme ayant séjourné en Guinée-Conakry et arrivé sur le territoire belge au début du mois d’octobre. En cours de soirée, l'état du malade semblait s'améliorer.

Le transport et le traitement de l’individu présentant les symptômes de la maladie se sont déroulés dans le respect des procédures prévues pour un cas Ebola, mais les résultats des prélèvements, envoyés à Hambourg pour analyse, ne seront connus que mercredi soir, après une période de 48 heures. Pour l’instant, aucune mesure n’a été décidée concernant l’entourage du malade et les personnes qu’il a pu rencontrer.

Selon un médecin de l'hôpital, le malade présente au moins deux des trois risques d'Ebola: une forte fièvre et un pays d'origine à risque (la Guinée). Le troisième critère -la proximité avec des malades- n'est pas avéré. L'état de la personne a été remarqué alors qu'elle était hospitalisée pour une autre raison. 

"Il y a un plus grand nombre de probabilités que cette personne n’ait pas contracté Ebola" a déclaré Vinciane Charlier, porte-parole du SPF Santé publique. Il pourrait aussi s’agir d’un cas de malaria, de grippe ou d'une forte fièvre. Lundi, vers 20h30, nous apprenions que la fièvre était partiellement retombée. Il s'agit de la troisième alerte Ebola sur notre territoire, les deux premières s'étant révélées négatives.

RTBF

prout