Une pita contaminée à Walibi

RTBF
RTBF - © RTBF

Deux ados du Brabant flamand sont tombés malades suite à la dégustation d'une pita à aqualibi. L'analyse d'un échantillon de pita a révélé la présence de streptocoques. Les médecins ne confirment pas encore que c'est la pita qui a contaminé les deux jeunes. L'AFSCA devrait lancer prochainement une inspection approfondie du parc d'attraction.

Le parc d'attractions Walibi/Aqualibi devrait prochainement être l'objet d'une inspection approfondie de la part de l'unité de contrôle provinciale du Brabant wallon de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA). "Nous avons découvert des streptocoques lors de l'analyse d'un échantillon de pita", indique en effet le docteur Raffel de l'AFSCA, dans le journal flamand De Zondag.

Cette analyse a été menée après que deux adolescents originaires de Tielt-Winge (Brabant flamand) furent tombés malades après avoir mangé une pita à Aqualibi.

"Il n'y a encore aucune preuve que les jeunes sont tombés malades à cause de la pita", précise toutefois le docteur Raffel. "Nous n'avons pas su prendre des échantillons de pita le jour où les adolescents en ont mangé. Une inspection approfondie sur place, à Aqualibi, devrait permettre d'en savoir plus. Mais pour que les choses soient claires: il n'y a pas de danger pour la santé publique. Sinon, nous aurions déjà fermé le parc", ajoute-t-il.

Du côté de Walibi Belgique, on réagit avec étonnement. "J'ai connaissance d'une plainte, mais pas d'une inspection de l'AFSCA. Notre façon de travailler est différente de celle des bars à pitas traditionnels. Nous congelons la viande à pita que nous cuisons ensuite. Nous avons vendu 160 autres portions ce jour-là et reçu aucune autre plainte, même pas de la part du personnel qui a mangé de cette viande à pita. En outre, un nouvel emballage est ouvert chaque jour et les excédents sont jetés", explique une porte-parole du parc d'attractions.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK