Démantèlement d'une organisation criminelle franco-belge impliquée dans des vols de fret

Une vaste opération menée de concert par les polices belges et françaises a permis le démantèlement d’une organisation criminelle spécialisée dans le vol de marchandises stockées dans les camions révèle le Parquet de Mons dans un communiqué.

L’opération s’est déroulée dans la nuit 2 au 3 février, les enquêteurs de la Police Judiciaire de Lille, avec l’appui des membres de la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI) de Lille ont interpellé en flagrant délit dans la métropole lilloise sept malfaiteurs au retour d’un vol commis dans un poids lourd stationné sur une aire d’autoroute du Nord de la France. Simultanément, les enquêteurs de la Police Judiciaire Fédérale de Mons-Tournai procédaient à l’interpellation de quatre suspects côté belge à Charleroi.

Une explosion des vols de fret

C’est le dénouement d’une enquête qui avait débuté en octobre 2020 à l’initiative du Parquet de Lille en réponse à la recrudescence des vols commis dans les camions stationnés sur les aires d’autoroute situées de chaque côté de la frontière. Le même type d’enquête a été initiée côté belge.

Les investigations réalisées de part et d’autre de la frontière ont permis de mettre au jour un réseau structuré, très actif et qui procédait selon un scénario précis.

Des repérages

Les commanditaires localisés en Belgique se rendaient régulièrement sur les aires de repos transfrontalières pour les repérages sur les camions. Venait ensuite la mise en place de la logistique, ils sollicitaient alors une équipe d’une dizaine d’hommes, tous étrangers en situation irrégulière sur le territoire français, pour commettre les vols. Ces hommes de main étaient déposés sur les aires d’autoroute par des chauffeurs. Des chauffeurs pour lesquels tous les moyens étaient bons pour échapper aux contrôles de police. Une fois le larcin commis, les marchandises volées étaient ensuite rapidement évacuées dans des véhicules utilitaires volés et maquillés.

Les profits générés par ces vols, supérieurs au million d’euros, ont conduit la Direction Zonale de la Police Judiciaire de Lille à associer le Groupe Interministériel de Recherche (GIR) de Lille et à renforcer les opérations transfrontalières avec la Police Judiciaire Fédérale Mons-Tournai.

Après l’arrestation des voleurs et des commanditaires présumés de part et d’autre de la frontière, les policiers belges ont également procédé à l’interpellation d’un suspect impliqué dans la vente de stupéfiants. Quant aux policiers lillois, ils ont interpellé le receleur et le logisticien présumés de l’organisation dans la banlieue lilloise.

Un peu de tout

Les opérations de fouille des véhicules et de perquisition des lieux de stockage des marchandises ont permis de découvrir de nombreuses palettes d’aliments, d’électro-ménager, de produits cosmétiques, de chaussures, de vélos et de trottinettes électriques provenant de plusieurs vols.

Plusieurs interpellations

Sur les dix personnes placées en garde à vue en France, neuf ont été déférées au Parquet de Lille le samedi 6 février dernier. Une information judiciaire a été ouverte et les neuf protagonistes, âgés de 26 à 42 ans, ont été mis en examen, ce qui correspond à une inculpation chez nous en Belgique, et écroués. La plupart d’entre eux sont connus pour des délits mineurs

Quant aux quatre commanditaires présumés interpellés à Charleroi, ils ont été placés sous mandat d’arrêt par la Juge d’Instruction Véronique Hanton.

Le cinquième suspect, un clandestin sans adresse fixe en Belgique chez lequel plus de 50 grammes de cocaïne, 1.100 euros et du matériel de vente ont été saisis, a également été placé sous mandat d’arrêt à Charleroi.

L’enquête se poursuit de chaque côté de la frontière de manière coordonnée entre la DZPJ (Direction Zonale de la Police Judiciaire) de Lille et la Division "Criminalité Organisée" de la Police Judiciaire Fédérale Mons-Tournai, ceci bien évidemment, sous la direction des magistrats respectifs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK