Une nouvelle unité spéciale à la police fédérale pour intervenir rapidement en cas de cyberattaque

Une nouvelle unité spéciale à la police fédérale pour intervenir rapidement en cas de cyberattaque
Une nouvelle unité spéciale à la police fédérale pour intervenir rapidement en cas de cyberattaque - © Pixabay

Intervenir vite en cas de cyberattaque contre une centrale nucléaire, un aéroport ou une entreprise de téléphonie, c’est la vocation d’une nouvelle force "spéciale" de la police fédérale. Composée d’informaticiens, cette unité sera formée pour identifier les techniques utilisées par les auteurs. Proximus et les affaires étrangères belges ont déjà été victimes de ce genre d’attaques.

Pour Olivier Bogaerts, policier à CCU la "Crime Computer Unit", cette nouvelle unité vient renforcer le pôle "cybercriminalité" de la police fédérale. "Ce sont des gens qui travaillent déjà dans les unités spécialisées de la police fédérale, mais qui ont des profils très spécialisés dans certains domaines. Donc, ces gens vont rejoindre ce groupe qui est créé et pourront, de par leur spécialité, venir donner un appui particulier par rapport à la situation au moment de l’incident. Ils vont faire en sorte que les données attaquées puissent être préservées mais ensuite pouvoir rassembler des éléments par rapport à la technique utilisée de façon à ce que les enquêteurs chargés du dossier par rapport à l’identification des auteurs, puissent disposer d’un maximum d’éléments leur permettant de remonter les pistes et de savoir par exemple quelle structure est derrière l’attaque concernée."

Cette nouvelle unité travaillera en partenariat avec d’autres services chargés de la sécurité, à savoir la sûreté de l’Etat, les Renseignements militaires et le centre de crise dépendant du Premier ministre.

Archives : Journal télévisé 19/02/2018

Le centre pour la cybersécurité en Belgique lutte également contre les cyberattaques.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK