Une mini-entreprise d'élèves belges propose des pailles en bambou réutilisables (Vidéo)

Les pailles en plastique à usage unique seront interdites à partir de 2021 dans l'Union européenne. Comment les remplacer? Les élèves du collège Saint-Remacle de Stavelot proposent une solution: des pailles en bambou réutilisables et 100% biodégradables. 

Dans le cadre de leur mini-entreprise Stroboo, ils vendent des pochettes de cinq pailles en bambou au prix de 8 euros. «Elles ressemblent à des pailles en plastique, seul le diamètre est différent vu qu'il s'agit de pailles artisanales», explique Célia, une élève et membre de la mini-entreprise. « On a déjà vendu 4000 pailles lors d'événements et via Facebook et Instagram. On a même eu des ventes en France, » ajoute-t-elle.

Pour laver ces pailles, il suffit de les faire « bouillir pendant 10 minutes dans l'eau, explique Eve, on passe ensuite une petite brosse dans la paille. Il est aussi possible de les mettre dans le lave-vaisselle ». 

Les pailles en bambou proviennent de Bali et les élèves fabriquent eux-mêmes leur pochette en tissu. « On se retrouve les mercredis après-midi pour produire. On mange tous ensemble et puis on s'y met », ajoute Eve. Mais si la mini-entreprise est récupérée par les prochains rhétos, les élèves réfléchiront à produire ces pailles en Belgique. 

4% des déchets en mer sont des pailles

Chaque jour, 100 millions de pailles sont utilisées dans l'Union européenne et bon nombre d'entre elles terminent dans les océans. « Les pailles en plastique sont petites et elles peuvent se loger partout. Par exemple certains animaux les ingèrent sans le faire exprès », déplore Eve. Résultat: 4% des déchets récupérés en mer sont des pailles en plastique. 

Au delà des pailles en plastique, l'Union européenne a décidé d’interdire une dizaine de produits jetables pour lesquels il existe déjà une solution de rechange. Les cotons-tiges, assiettes, couverts, bâtonnets pour ballons ou touillettes seront interdits dès 2021.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK