Mère de famille expulsée de Turquie, D. Reynders réagit

A la recherche de ses enfants en Syrie, une mère est expulsée de Turquie
2 images
A la recherche de ses enfants en Syrie, une mère est expulsée de Turquie - © Tous droits réservés

Une Belge a été refoulée à l'aéroport d’Istanbul ce samedi. Elle se rendait en Turquie pour essayer de retrouver l'un de ses deux fils, partis pour rejoindre les rangs rebelles en Syrie. Pour Didier Reynders, la mère de famille devait se signaler aux Affaires étrangères.

Yasmine avait pris l'avion ce samedi matin, direction Istanbul. Depuis des mois, cette mère de famille essaie d’aller retrouver ses fils à la frontière turco-syrienne, pour les convaincre de rentrer en Belgique, surtout le plus jeune âgé de 17 ans. Elle a un autre fils, majeur quant à lui, qui est aussi en Syrie.

Apprenant que le plus jeune était à une cinquantaine de kilomètres de la frontière turco-syrienne, elle a voulu l'y retrouver pour le convaincre de rentrer.

Mais dès son arrivée, elle a été détenue par les autorités et amenée en cellule, sans trop d'explications : on lui apprend seulement qu'il s'agit d'un ordre du ministère turc des Affaires étrangères. Dans l'après-midi, elle a dû reprendre l'avion, direction Bruxelles.

Ce qui la révolte le plus, c’est que ses fils, comme beaucoup d’autres jeunes sont passés en Syrie via la Turquie sans la moindre difficulté.

Regardez son témoignage:

De retour en Belgique, elle a fait part de toute son incompréhension : "On a laissé passé mes enfants comme rien, dit-elle, et moi on me refoule alors que je vais les chercher".

Son avocat, Alexis Deswaef, qualifie l'attitude des autorités turques de "scandaleuse". Selon ce dernier, l'ordre de refouler Yasmine émanerait des autorités turques. Et Alexis Deswaef de demander aux autorités belges de faire le nécessaire pour l’aider dans sa démarche.

Du côté belge, les Affaires étrangères affirment ne pas avoir eu connaissance de cet épisode avant samedi après-midi. "Ce serait beaucoup plus simple d’associer les affaires étrangère à une démarche comme celle-là", réagit à notre micro le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders. Surtout, dit-il, que Yasmine avait accepté de se faire accompagner dans son voyage par une équipe de télévision de France 2.

Des contacts avec des groupes d'opposants turcs, durant le premier voyage de la mère en Turquie, pourraient expliquer l'attitude des autorités turques, avance-t-il. Il demandera cependant des explications aux autorités turques, mais insiste sur la nécessité de connaître les circonstances exactes de ce voyage. L'ambassadeur turc en Belgique a été convoqué lundi.

Ecoutez le ministre des Affaires étrangères, invité du 19h30:

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK