Anvers: une jeune fille de 12 ans forcée à se prostituer via un site de tchat

Une jeune fille de 12 ans s'est retrouvée entre les mains de proxénètes qui l'ont forcée à se prostituer. Les hommes ont agi via un site pourtant destiné seulement aux ados. Le parquet d'Anvers enquête du côté des Pays-Bas. C'est là qu'est hébergé le site "Kinderchat" utilisé par la jeune fille et les proxénètes.

La jeune fille a été littéralement piégée. Elle qui pensait discuter avec d'autres ados sur le site néerlandais "Kinderchat" a croisé la route de plusieurs hommes qui l'ont poussée vers la prostitution. Ces proxénètes d'adolescents sont appelés des "loverboys".

"Nous avons des indications que la jeune fille a été forcée à avoir un comportement sexuel inapproprié pour une période prolongée, par deux inconnus avec qui elle entretenait des contacts via un réseau social. Elle a été la victime non seulement des deux inconnus que nous recherchons, mais aussi par un troisième, et tout ceci sans rémunération", a communiqué le parquet, qui tente à présent de retrouver l’identité des deux souteneurs. Selon leur profil sur le média social, ce sont deux Néerlandais d’une vingtaine d’années. 

Le profil de la jeune fille se trouve toujours sur le site. Ce genre de site est l'outil privilégié des pédophiles. Le proxénétisme d'adolescents est de plus en plus fréquent. Selon Child Focus, ces deux dernières années, au moins 60 adolescents sont tombés aux mains de ce ces "loverboys".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK