Une jeune femme témoigne des abus sexuels subis durant son enfance

Une jeune femme témoigne des abus sexuels subis durant son enfance
Une jeune femme témoigne des abus sexuels subis durant son enfance - © VRT

Alors qu’elle avait six ans, Louise a été abusée par son beau-père durant deux longues années. A l’époque, son agresseur filmait absolument tout. Aujourd’hui, Louise a vingt et un ans. Elle a accepté de témoigner au micro de nos collègues de la VRT. Voici quelques moments forts de son témoignage.

L'agresseur était le compagnon de sa maman et habitait sous leur toit. "Au début il était très attentionné et je l'appréciais probablement à cause de l'absence de mon père".  Mais très vite, la fillette a trouvé son comportement surprenant et se posait des questions.  Il a alors tenté de la rassurer en lui demandant de garder le secret car, disait-il, ce qu'ils faisaient n'était pas mal, mais pas forcément toléré par leur entourage.

 "C’était lourd parce que je ne comprenais rien. Il profitait de tous les instants où je n’étais pas habillée pour me voir nue. J’étais trop petite et j’ai dû l’accepter", témoigne Louise. Mais elle n'arrivait pas à se plaindre : "même si j’avais les mots pour le dire, rien ne sortait".

L'homme filmait systématiquement. Quand la police l'a arrêté, elle a saisi son ordinateur qui contenait un millier de photos des abus perpétrés sur la fillette. "Je me souviens d’un moment où il parlait à un autre pédophile que je ne connaissais pas. Il m’a montrée, j’étais assise sur ses genoux et j’étais devant la caméra". Son beau-père lui a alors expliqué tout naturellement que l’homme en question était comme lui et qu’il agissait de la même manière avec d’autres fillettes. Louise se souvient avoir vu une autre petite fille sur une autre caméra.

Il arrivait également que le fils de l'agresseur de Louise participe à ces actes pédophiles. Mais le jeune homme était moins discret ce qui a fini par mettre la puce à l'oreille de l'entourage de la fillette. Ainsi prit fin le calvaire de Louise.

Aujourd’hui, elle tente de se reconstruire notamment en témoignant sur son sinistre passé.  Il arrive encore que la police retrouve des photos d’elle chez un pédophile. Son seul espoir est que tout cela s'arrête et que ces photos ne circulent plus sur le net.

Après sept ans de prison, son agresseur quant à lui réside dans un village non loin de celui de Louise.

I.L. avec Radia Sadani

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK