Une foule "limitée" pour l'investiture présidentielle de Joe Biden à l'ombre de la pandémie

Une foule "limitée" pour l'investiture présidentielle de Joe Biden à l'ombre de la pandémie
Une foule "limitée" pour l'investiture présidentielle de Joe Biden à l'ombre de la pandémie - © SAUL LOEB - AFP

Le comité d’organisation de l’investiture du futur président américain Joe Biden a averti mardi que la possibilité d’assister en personne à cette cérémonie, le 20 janvier, serait "extrêmement limitée" pour le public, afin de lutter contre la pandémie de coronavirus.

"Le 20 janvier, le président élu (Joe) Biden et de la vice-présidente élue (Kamala) Harris prêteront serment au Capitole lors d’une cérémonie historique qui inclura des protocoles de sécurité et sanitaires très stricts", a indiqué dans un communiqué le comité pour l’investiture présidentielle (PIC).

la parade qui suivra sera réimaginée

"La présence à la cérémonie sera extrêmement limitée et la parade qui suivra sera réimaginée", a prévenu le comité, appelant le public à éviter de se rendre à Washington.

Cette cérémonie très attendue se déroule normalement sur les marches du Congrès, devant les pelouses du National Mall.

Tous les quatre ans, des centaines de milliers de spectateurs se pressent dans la capitale américaine pour y assister.

En janvier 2017, elle avait provoqué la première passe d’armes entre Donald Trump et les médias, qui avaient souligné la taille de la foule, indiscutablement moins nombreuse que pour Barack Obama en 2009.

Mais la cérémonie se déroulera cette année dans l’ombre de l’épidémie de coronavirus, qui a déjà fait plus de 300.000 morts aux Etats-Unis, où des records de contamination sont enregistrés.

Garder les traditions mais empêcher la propagation du virus

Le PIC assure "travailler pour s’assurer que l’investiture […] honore et rappelle les traditions sacrées américaines tout en gardant les Américains en sécurité et en empêchant la propagation du Covid-19".

Une équipe de professionnels reconnus a été engagée pour produire cet évènement et "établir un programme innovant qui donnera aux Américains la possibilité de participer en toute sécurité à l’investiture".

Maju Varghese, le directeur exécutif du comité, a évoqué dans le Washington Post "des modèles que l’on a vus pendant la pandémie", comme les écrans montrant les spectateurs lors des matches de basket ou la retransmission d’événements sous de multiples angles.

Une autre inconnue est la présence ou non à la cérémonie de Donald Trump, qui continue à contester sa défaite.

Le président républicain n’a pas non plus confirmé qu’il recevrait Joe et Jill Biden pour leur visite protocolaire à la Maison Blanche, dans le cadre de la transition.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK