Une école sud-africaine fait polémique en séparant les élèves par couleur

Quelques jours après la rentrée, qui a lieu en janvier en Afrique du Sud, une trentaine de familles ont signé une pétition pour protester contre la composition des classes dans une école maternelle et primaire de Pretoria, la Curro Foundation School, où enfants blancs et noirs avaient été séparés.

Excuses publiques

La direction du groupe qui gère l'école -et 41 autres établissements dans le pays- s'est excusée publiquement, niant toute intention raciste. Selon l'école, il s'agissait de séparer les enfants par "culture" afin qu'ils bénéficient d'un enseignement dans leur langue.

"Nous devons réguler ce secteur", a déclaré Panyaza Lesufi, ministre régional de l'Education, après avoir visité l'école. "Je ne tolèrerai pas qu'un seul enfant se retrouve dans la situation d'où nous sommes sortis", a-t-il lancé, dans une allusion au régime ségrégationniste d'apartheid, qui éduquait les Noirs et les Blancs dans des écoles séparées jusqu'en 1994.

La Commission sud-africaine des droits de l'homme, un organisme public mais indépendant, a également lancé une enquête sur l'école en question.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK