Une deuxième et bientôt une troisième école belge au Maroc

La nouvelle école belge à Casablanca, implantée face à l'océan.
La nouvelle école belge à Casablanca, implantée face à l'océan. - © D. R.

Depuis mercredi, le Maroc compte une deuxième école officielle belge. Après celle de Casablanca, ouverte en 2014, une nouvelle implantation a été inaugurée dans la même ville, en présence de Rudy Demotte (PS), ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles. L'établissement, situé face à l'océan, accueille 160 élèves, de 13 à 18 ans, depuis la rentrée 2016-2017. La première école, sis dans le quartier Dar Bouazza, compte 772 inscrits.

Une école de 1500 élèves pour 2018

Mais ce n'est pas tout: Rudy Demotte a procédé jeudi à la pose de la première pierre de la troisième école belge au Maroc, à Rabat, la capitale politique. Ce sera la plus importante des trois: elle ambitionne d'accueillir 1500 élèves de 2 ans et demi à 18 ans (900 pour le fondamental, 600 pour le secondaire), selon la presse marocaine relayant un communiqué de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle est située dans le quartier Riad et occupera un terrain de 11.000 mètres carrés. Le chantier devrait être mené tambours battants: l'ouverture est programmée pour la rentrée 2018. 

Des cours conformes aux normes de la FWB

Les trois écoles font partie de l'EBM, le Réseau des Ecoles belges au Maroc. Son rôle est de veiller à l'application stricte du programme pédagogique de la Fédération Wallonie-Bruxelles. En clair: les cours sont les mêmes que ceux donnés en Wallonie et à Bruxelles. A la différence près que les élèves apprennent également l'arabe, l'histoire et la géographie du Maroc. A noter que les enseignants sont principalement Belges de même que les directions.

Ces établissements sont destinés aux enfants des expatriés belges ou belgo-marocains, de plus en plus nombreux à tenter une expérience professionnelle dans le pays d'origine de leurs parents ou leurs grands-parents.

Jusqu'à 5190 euros de frais d'inscription par an

Les frais d'inscription annuels et de scolarité sont conséquents: de 36 500 dirhams (3650 euros) à 51 900 euros (5190 euros) par enfant pour les ressortissants belges. Les ressortissants marocains paient des frais plus élevés en plus des droits de première inscription de 3500 euros. Une tarification jugée prohibitive selon les analyses de la presse marocaine.

 

 

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK