Une cellule terroriste active dans le même village qu'Abaaoud au Maroc démantelée

Le ministère de l'Intérieur marocain a annoncé l'arrestation, ce jeudi, de membres d'une cellule terroriste lié à l'Etat islamique. Les trois interpellations concernent deux hommes et une femme qui projetaient, selon le Bureau Central des Investigation (BCIJ), des actions qualifiées de "dangereuses" sur le territoire marocain. Il s'agissait de personnes actives à Fès dans le centre du pays, à Casablanca la capitale économique et à Ouled Tayma, dans le sud.

Ouled Tayma qui n'est désormais plus un village inconnu pour les spécialistes des dossiers de terrorisme. Situé dans la banlieue d'Agadir, c'est celui de la famille Abaaoud dont l'un des fils, Abdelhamid, aujourd'hui mort, est considéré comme l'artisan des attentats du 13 novembre à Paris. De l'avis d'un journaliste marocain, "c'est effectivement étonnant qu'il ait pu y avoir une arrestation dans cette ville qui n'est apparue dans les radars que depuis que l'on connaît son lien avec la famille Abaaoud". Alors que les vagues d'interpellations menées au Maroc depuis les attentats de Paris (trois jusqu'à présent) ont été conduites dans des villes plus importantes.

Un lien pas encore établi

On l'a dit, Ouled Tayma est la village d'où est originaire le père Abaaoud, qui a quitté son commerce du centre de Molenbeek pour y rentrer après les événements tragiques de Paris. Deux de ses fils ont rejoint les rangs de Daesh ces dernières années: Abdelhamid mais aussi Youness, 15 ans, kidnappé par son grand-frère fin 2014. Les habitants d'Ouled Tayma les ont côtoyés presque chaque été, au moment des grandes vacances, comme la RTBF.be vous le racontait dans un précédent article.

Alors, coïncidence? Pour l'instant, nous n'avons pas pu avoir d'informations complémentaires de la part des autorités marocaines quant à l'identité de la ou les personnes arrêtées à Ouled Tayma ni son ou leur lien avec Abdelhamid Abaaoud.

Toujours est-il que les services de sécurité marocains continuent la traque des potentiels djihadistes de retour de Syrie et voulant perpétrer des attaques au Maroc. Une collaboration est désormais effective avec les services de renseignements français et belges, compte-tenu de la double nationalité (franco-marocaine et belgo-marocaine) de plusieurs protagonistes des attaques du 13 novembre.

 

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK