Une cape d'invisibilité développée par des chercheurs canadiens

Une cape d'invisibilité développée par des chercheurs canadiens
Une cape d'invisibilité développée par des chercheurs canadiens - © Tous droits réservés

Les fans d’Harry Potter donneraient cher pour la tester. Malheureusement aucun d’eux ne pourra la recevoir à Noël. Car oui, des chercheurs ont développé une cape ressemblant furieusement à la cape d’invisibilité de Harry, mais celle-ci n’aura qu’un usage militaire. Dommage pour celles et ceux qui voulaient épier leur patron ou se glisser dans une salle de cinéma en toute impunité.

Concrètement, de quoi s’agit-il ? Des chercheurs de la société canadienne Hyperstealth Biotechnology Corp ont travaillé sur le prototype d’un matériau capable de courber la lumière autour d’une cible dans le but de la rendre invisible. En effet, le principe est de courber la lumière en arrière-plan pour la ramener vers l’avant. La personne ou l’objet placé derrière devient alors invisible à l’œil nu. Voyez vous-même le résultat ci-dessous.

Un usage militaire

Aussi fin que du papier, ce matériau vient d’être baptisé et breveté " Quantum Stealth ", et ne nécessite aucune source d’énergie. En revanche, inutile d’espérer pouvoir vous en servir. Hyperstealth Biotechnology Corp est spécialisée dans le camouflage des forces armées du monde entier, et c’est bien à cette fin que l’objet est destiné. De quoi rendre des soldats, des troupes, voir des chars ou des navires bien plus discrets. D’après Sciencepost, la cape a d’ailleurs été déjà testée avec succès par les armées américaine et canadienne.

Une technique testée depuis quelques années

Il n’est pas étonnant d’apprendre que d’autres chercheurs avaient déjà, par le passé, recherché cet effet d’invisibilité. En 2015, une équipe du Lawrence Berkeley National Laboratory avait par exemple présenté une cape de la même veine. Seulement à l’époque, le matériau n’était encore qu’à l’état microscopique, et ne mesurait que 80 nanomètres.

Encore plus tôt, en 2012, des physiciens américains avaient également présenté les résultats de leur recherche dans ce domaine. L'idée était alors de reconstruire les rayons lumineux, afin qu'il soit impossible de voir qu'il y a eu un obstacle. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK