Une Belge accuse Tariq Ramadan de violences sexuelles

Les langues se délient de plus en plus après les révélations concernant le producteur américain Harvey Weinstein. C'est désormais l'islamologue Tariq Ramadan qui fait l'objet d'au moins deux plaintes pour viol. La RTBF a recueilli le témoignage d'une Belge qui a accepté de s'exprimer pour la première fois au sujet de sa relation avec Tariq Ramadan. 

Islamologue, conférencier, professeur à Oxford et régulièrement au cœur de controverses, Tariq Ramadan est visé par au moins deux plaintes pour viol et agression sexuelle en France. Mais il aurait aussi sévi en Belgique.

Cette femme belge, que l'on appellera Sara, explique avoir été contactée par Tariq Ramadan via Facebook, alors qu'elle était en situation de détresse. "C'est une relation qui débute en confiance, doucement, et au fur et à mesure, des demandes perverses, qu'il peut même imposer comme conditions à la suite de la relation, explique-t-elle. Il peut être très, très violent, vous agripper très violemment, attendre de vous n'importe quelle pratique sexuelle et le demande assez agressivement. Et puis ça redescend, mais ces moments là sont très difficiles à vivre".

J'ai eu peur pour ma vie

Sarah explique avoir ensuite souhaité rompre après plusieurs mois de relation. Mais d'après la jeune femme, cela n'a pas été simple: "Il promet de vous détruire, de faire de votre vie un cauchemar, il est très menaçant, et à ce moment là on prend peur. Moi j'ai eu peur pour ma vie". Aujourd'hui, Sarah réfléchit à porter plainte. Jusqu'à présent, elle n'a pas été entendue par son entourage musulman.

Une autre femme a quant à elle gardé le silence pendant cinq ans, avant de porter plainte il y a quelques jours. Mariée très jeune à un islamiste radical, Henda Ayari avait décidé fin 2011 de quitter ce mari qui, dit-elle, la retenait prisonnière. Elle abandonne le voile, et se met en contact avec Tariq Ramadan pour lui demander conseil. L'islamologue lui donne rendez-vous dans un hôtel parisien.

"La situation que je pensais être très agréable et sympathique s'est transformée en cauchemar, raconte-telle. Il m'a littéralement sauté dessus. Je l'ai repoussé mais comme il est plus fort que moi, il m'a forcé puis il m'a frappé. Il m'a ensuite étranglé, j'ai vraiment cru mourir ce soir-là. Ensuite, il m'a violée. J'ai pleuré et il s'est moqué de moi en me disant: "pauvre petite fille! Tu ne savais pas ce qu'était un homme, et bien maintenant tu sais. C'est ce que tu voulais, non?". Il m'a insulté et m'a dit qu'une femme qui n'est pas voilée mérite d'être violée". 

S'estimant la cible d'une campagne de calomnie, Tariq Ramadan annonce sur sa page facebook qu'il va déposer plainte pour dénonciation calomnieuse.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK