Une baleine à bec retrouvée morte sur la plage de Wenduine

Mesoplodon de Sowerby
4 images
Mesoplodon de Sowerby - © Stijn The Chickenman

Un Mesoplodon de Sowerby (une espèce de baleine à bec) a été retrouvé mort vendredi soir sur la page de Wenduine, annonce samedi l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique. L'animal s'était déjà échoué jeudi près du barrage est du port de Nieuport. Une autopsie doit encore déterminer les causes de sa mort.

Jeudi, vers midi, un mammifère marin échoué a été aperçu près du barrage Est du port de Nieuport. On l'a soupçonné assez rapidement d'être un grand dauphin. Vu l'urgence, les sauveteurs, la police et les passants ont tenté d'escorter l'animal vers des eaux plus profondes mais l'animal désorienté s'est heurté à des pierres le long de la palissade. La deuxième tentative a réussi, vers 13h30 il a disparu du radar et n'a plus été revu de l'après-midi.

Ce n'est qu'après l'événement, une fois confrontés aux images que les spécialistes ont reconnu une sorte de baleine à bec (probablement un Mesoplodon de Sowerby). Un type de petite baleine considéré comme peu susceptible de survivre dans les eaux peu profondes de la mer du Nord.

Ses chances de survie de la baleine étaient donc faibles.Vendredi soir vers 20h30, l'animal a finalement été retrouvé échoué mort sur la plage de Wenduine. Il s'est avéré que c'était une jeune femelle d'une longueur de 3,59 m et d'un poids de 510 kg. La carcasse a été retirée de la plage le soir même et transférée dans le local technique des pompiers locaux.

Samedi au petit matin, elle a été transférée à la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Gand, où une autopsie aura lieu la jour même.

On ne dispose pour l'instant que des suspicions quant à la cause de la mort du mammifère marin. Les Mesoplodons de Sowerby cherchent généralement leur nourriture dans en haute mer, dans les eaux atlantiques. Ils n'ont donc en principe par leur place dans les eaux peu profondes du sud de la mer du Nord. Il est probable, selon l'Institut royale des sciences naturelles, qu'il faille y chercher la cause de la mort de cet animal désorienté privé donc de nourriture. Les blessures pourraient avoir contribué à l'affaiblir encore davantage. Les résultats de l'autopsie permettront de vérifier si cette spéculation se confirme, ou pas. 

Il ne s'agit que du 7e cas documenté de Mesoplodon de Sowerby en Belgique, précise l'IRSNB. Mais il s'agit déjà du deuxième cas en 2020. Le 15 janvier de cette année, une jeune femelle s'était échouée à Ostende.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK