Un trafic de faux papiers lié à l'attentat de Vienne démantelé

Un réseau de trafic de faux papiers, lié notamment à l'auteur de l'attentat commis à Vienne le 2 novembre 2020, a été démantelé dans le Nord de l'Italie, conduisant à sept arrestations, a annoncé vendredi la police.

"Sept ressortissants d'Europe de l'Est soupçonnés de faire partie d'une organisation transnationale de trafic de faux papiers ont été arrêtés à Milan (Nord) et dans d'autres provinces", a précisé la police italienne dans un communiqué.

L'enquête a permis de mettre en évidence "des liens significatifs avec les circuits du terrorisme international d'origine religieuse, et en particulier avec l'auteur de l'attentat de Vienne du 2 novembre dernier".

"The Caucasian Job"

Ces arrestations sont intervenues à l'issue d'une "enquête complexe" coordonnée par la direction antimafia et antiterroriste du parquet de Milan en collaboration notamment avec le Centre européen d'antiterrorisme de l'agence européenne de police Europol, une opération de police baptisée "The Caucasian Job". 

Le 2 novembre, quatre personnes avaient été abattues par Kujtim Fejzulai, sympathisant du groupe djihadiste Etat islamique, en plein centre de la capitale autrichienne. Cet Autrichien de 20 ans avait été tué par la police au moment des faits.

Il avait tenté en juillet de se procurer des munitions en Slovaquie et les services secrets en avaient informé leurs homologues autrichiens, mais sans que cela débouche sur une action concrète.

L'assaillant, dont les parents étaient originaires de Macédoine du Nord, avait été condamné à une peine de prison en avril 2019 pour avoir essayé de rejoindre les rangs des combattants djihadistes en Syrie. Il avait été relâché en décembre 2019, de manière anticipée.

 

Sur le même thème

Journal télévisé 03/11/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK