Un taux d'immunité au coronavirus de l'ordre de 14% en Belgique

Yves Van Laethem, porte-parole du Centre de crise Covid-19.
Yves Van Laethem, porte-parole du Centre de crise Covid-19. - © SPF Santé publique

Selon Yves Van Laethem, porte-parole du Centre de crise Covid, "le taux de personnes qui possèdent une immunité (contre le coronavirus) dans le pays est de l’ordre en moyenne de 14%". Il s’agit, en clair, de personnes ayant développé des anticorps contre la maladie capables de se défendre en cas d’infection.

Un chiffre de 14% qui n’est pas important et qui peut varier d’un groupe à l’autre, "par exemple dans certaines maisons de repos", a ajouté Yves Van Laethem, ce mardi, lors d’un point-presse.

En tout cas, "tant la durée que la qualité de l’immunité conférée par une infection ne sont actuellement pas encore bien connues. Et ceci tout spécialement chez les personnes à plus haut risque, les patients fragiles, âgés, ceux qui séjournent fréquemment en maisons de repos."

Vaccination

Est-ce que la vaccination va permettre au corps de se défendre malgré la présence d’anticorps ? Oui, selon l’expert. "L’adjonction sur cette immunité éventuellement préexistante de l’effet du vaccin ne peut que renforcer, multiplier, faire durer plus longtemps l’immunité éventuellement déjà présente des personnes les plus fragiles et qui sont les premières à être vaccinées."

Comme l’a rappelé le Centre de crise, "aucun pays actuellement ne prévoit de campagne de dépistage des séropositifs pour le Covid avant d’entamer la vaccination massive. Car ceci complique considérablement les campagnes du point de vue opérationnel."

Une campagne de vaccination plus ciblée ne permettrait pas non plus nécessairement d’accélérer la campagne et donc de détecter les Belges qui possèdent déjà des anticorps, notre encore le Centre de crise.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK