Un sursis pour les 63 dentistes sanctionnés

Les mutuelles n'ont visiblement pas respecté les formes légales pour signifier aux dentistes leur suspension. Les dentistes avaient d'ailleurs introduit l'affaire en référé devant le tribunal de Liège. Le collège inter-mutualiste a donc préféré retirer l'ancienne sanction pour introduire une nouvelle procédure de suspension dans les formes et les délais prescrits, cette fois.

Mais sur le fond, les mutuelles ont toujours l'intention de suspendre ces dentistes du tiers-payant. Ces derniers contestent toujours la sanction et affirment avoir soigné, dans les règles, une majorité de patients défavorisés.

 

E. Dagonnier

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK