Un sous-marin, découvert au large du Danemark, relance le mythe d'un plan de fuite de hauts dignitaires nazis

Reconstitution du sous-marin en 3D par des scientifiques danois
Reconstitution du sous-marin en 3D par des scientifiques danois - © DKDR

L'U-3523. C'était le matricule du sous-marin (U-Boote) qui fut coulé le 6 mai 1945. Des spécialistes du musée de la guerre marine du Jutland auraient retrouvé des traces de l'épave du géant de fer à 17 kilomètres au large des cotes danoises (côté Mer du Nord). Il se trouverait à 123 mètres de profondeur.  

Des chercheurs danois présentent des images 3D de leur découverte:

Gert Normann Andersen, le manager du "Sea War Museum" du Jutland, explique: "Au début nous pensions que c'était un sous-marin russe - un sous-marin "verre de whisky" - à cause de sa tour remarquable. Mais nous avons rapidement conclu que ce n'en était pas un, parce qu'aucun sous-marin russe n'a été répertorié dans cette zone" (vidéo ci-dessous)

Ce modèle de sous-marin n'est pas n'importe lequel. Un des derniers construits par les Allemands durant la deuxième guerre mondiale, il en est l'un des plus moderne. Mais cet U-3523 n'a pas résisté à la puissance militaire alliée. Un bombardier britannique l'a coulé le 6 mai 45, soit deux jours avant la fin du conflit. 

Où allait-il? Avec qui à son bord? Cette découverte ravive donc chez certains l'idée d'une hypothétique fuite de hauts-dignitaires nazis via des profondeurs subaquatiques. Le fantasme, encore vivace chez certains, serait qu'ils aient tenté de s'enfuir du Reich à la fin de la bataille de Berlin. En sous-marin. Direction l'Amérique du Sud. Ou encore les fjords norvégiens. Bien qu'il y eût des cas connus de fuites de SS aux Amériques (Mengele, Eichmann, Barbie,...), aucune preuve n'a cependant pour le moment été trouvée pour corroborer l'hypothèse de cette échappatoire via U-boot.  

Du côté des autorités danoises, il n'y a pour le moment aucun plan pour ramener l'épave à la surface. Le seul sous-marin de ce type encore visible se trouve dans un musée de Bremerhaven, en Allemagne. Le IIIe Reich avait prévu la construction de 118 exemplaires de ce type de sous-marins (le XXI), mais seulement quatre auraient été opérationnels finalement pour le combat.     

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK