Un Russe planifiait un attentat en Allemagne: l'enquête se poursuit en Belgique

Des policiers escortent Magomed-Ali C. après son arrestation à Berlin.
Des policiers escortent Magomed-Ali C. après son arrestation à Berlin. - © Uli Deck - BELGAIMAGE

Des devoirs d'enquête sont effectués en Belgique dans le cadre de l'enquête concernant Magomed-Ali C., un ressortissant russe soupçonné de terrorisme et qui a été arrêté à Berlin mercredi parce qu'il aurait planifié un attentat sur le sol allemand, indique vendredi le parquet fédéral, qui confirme une information du quotidien De Morgen. "Il s'agit d'une enquête conjointe menée par la justice belge, française et allemande, et le juge d'instruction effectue quelques vérifications dans notre pays. Aucun suspect n'a toutefois été inculpé", précise le parquet fédéral.

Selon le parquet fédéral allemand, Magomed-Ali C. est soupçonné avec Clément B., son complice français déjà incarcéré, d'avoir planifié un attentat sur le territoire allemand. Clément B. avait été arrêté à Marseille le 18 avril 2017 dans le cadre d'une autre affaire. Lors de son interpellation, il était en possession d'armes à feu et de trois kilos de TATP.

L'enquête française a pu établir que Clément B. faisait par le passé la navette entre Liège et Allemagne, où il préparait un attentat avec Magomed-Ali C. Clément B. a vécu longtemps à Liège et à Verviers, mais aurait également séjourné à Anvers. Une enquête était déjà ouverte en Belgique pour son appartenance à une cellule terroriste tchétchène. Depuis janvier 2015, Clément B. a disparu et est resté sous le radar jusqu'à son arrestation l'année dernière.

Le 26 octobre 2016, Magomed-Ali C. aurait conservé une grande quantité de TATP dans son appartement. L'objectif était de confectionner des explosifs avec Clément B. pour les faire exploser à un lieu et moment indéterminés en Allemagne.

La police a empêché la poursuite de leurs préparatifs et les deux hommes se sont séparés par crainte d'une perquisition. On ignore ce qu'il est advenu des explosifs.

Le Russe âgé de 31 ans a été déféré devant un juge d'instruction et est soupçonné d'être membre d'un groupe islamiste radical, selon le parquet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK