Un rabbin israélien reconnaît la communauté juive de Majorque

La reconnaissance a été publiée par le Rabbin Nissim Karelitz, dirigeant d'un tribunal religieux dans la ville israélienne de Bnei Brak, après plusieurs campagnes menées depuis plusieurs années par Shavei Israël, un groupe israélien à la recherche des communautés juives "perdues".

Dans un communiqué, le directeur du groupe Michael Freud a qualifié la reconnaissance de "développement historique".

"Cette décision écarte les doutes qui auraient existé sur leur statut", a-t-il ajouté.

"Les Chuetas n'ont plus besoin de vivre dans deux mondes, nous avons réussi à leur ouvrir la porte pour qu'ils reviennent chez eux. J'espère et je prie que plusieurs d'entre eux reviendront", a poursuivi M. Freud.

Selon le rabbin, la communauté a préservé la lignée juive en mettant l'accent sur le mariage intercommunautaire.

La décision ne confirme pas le statut juif de chaque membre de la communauté et Shavei Israël a précisé que les examens des antécédents familiaux des individus seraient nécessaires pour déterminer si elles étaient juives ou non.

Entre 15 000 et 20 000 Chuetas vivent actuellement à Majorque, bien que selon l'organisation, plusieurs d'entre eux s'étaient mariés en dehors de la communauté.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK