Un prix de 150 000 euros à un Belge pour ses recherches en Antarctique

Jan Lenearts, né en Flandre, est chercheur à l'Institut pour la recherche marine et atmosphérique de l'Université d'Utrecht (Pays-Bas). Il a été récompensé pour son projet 'BENEMELT' qui vise à améliorer la connaissance notamment de la fonte des glaces. Son projet a pour objectif de fournir d'importantes indications sur la façon dont la fonte des glaces de surface affecte les plateaux de glace, et de livrer des données en vue d'améliorer les modèles climatiques.

"L'est de l'Antarctique est le plus large espace de glace sur Terre. Si la planète se réchauffe, les plateaux de glace (...) risquent de casser, ce qui conduirait à une libération massive de glace dans l'océan et à une hausse potentielle de 10 mètres du niveau des eaux dans le monde entier", a expliqué Jan Lenaerts. "Mon travail sur le terrain, avec le soutien de la bourse InBev-Baillet Latour, fera la lumière sur les processus qui sont responsables de cette rupture de glace", a-t-il ajouté.

Dans le cadre de son projet, Jan Lenearts se rendra en novembre prochain à la base polaire Princess Elisabeth où il analysera la couche de glace 'Roi Baudouin' durant trois semaines.

Le prix, obtenu à l'unanimité des membres de la commission de sélection par le jeune chercheur belge, a été créé en 2008 par le fonds InBev-Baillet Latour et la Fondation Polaire Internationale à destination de jeunes scientifiques en vue d'élaborer un programme de recherche de pointe à long terme à la station polaire Princess Elisabeth. Sept projets avaient été introduits cette année : deux venaient d'Espagne, un d'Afrique du Sud, un de Malaisie, un de France, un des Pays-Bas et un dernier de Belgique.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK