Un plan européen de lutte contre la résistance aux antibiotiques

Une bactérie résistant aux antibiotiques conservée dans des tubes à l'UZ d'Anvers
Une bactérie résistant aux antibiotiques conservée dans des tubes à l'UZ d'Anvers - © JORGE DIRKX - Belga

La Commission européenne a déposé jeudi un plan européen de lutte contre la résistance aux antibiotiques, un problème grandissant qui entraîne le décès de 25 000 personnes chaque année dans l'Union, et génère des dépenses supplémentaires en soins de santé évaluées à 1,5 milliard d'euros.

Ce plan, déposé à la veille de la Journée européenne de sensibilisation aux antibiotiques, est axé autour de douze actions principales visant à prévenir les infections nosocomiales, sensibiliser et former à un usage approprié des antimicrobiens, encourager le développement de nouveaux antibiotiques, et renforcer les systèmes de surveillance sanitaire.

"On doit impérativement mettre au point la prochaine génération d'antibiotiques si l'on souhaite conserver une longueur d'avance sur les bactéries et autres agents pathogènes résistant aux médicaments", insiste Maire Geoghegan, commissaire européenne en charge de la Recherche.

En raison d'un usage trop généralisé d'antibiotiques par le passé, plusieurs bactéries dangereuses, comme le staphylocoque doré ou certains types de pneumonies et de méningites notamment, ont fini par devenir insensibles à l'action de médicaments. Il en va de même pour certains désinfectants et antiseptiques.

De plus, la problématique n'affecte pas seulement la santé humaine, mais aussi animale, où le recours aux antibiotiques dans les élevages est aussi très importante pour éviter toute maladie.

Les premiers cas de résistance aux antibiotiques ont été constaté des les années 90, entraînant alors une réaction des autorités publiques face à une question jugée de plus en plus préoccupante, surtout dans les pays du sud du continent.

La Belgique figure, elle, dans la moyenne européenne en termes de souches résistantes, les pays scandinaves étant nettement moins affectés que le reste du Vieux continent.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK