Un plan Cigogne 3 face à la pénurie de places dans les crèches

En Fédération Wallonie-Bruxelles, 17% de parents ne trouvent pas de place pour leur nouveau né : une situation intenable à laquelle l'ONE veut apporter une vraie réponse, en trois temps.

"Sur toute la durée du plan Cigogne, ce sont plus de 14,000 places d'accueil qui sont inscrites dans notre contrat de gestion comme objectif, indique Benoît Parmentier, administrateur général de l'ONE. Il y a trois volets. Le premier concernait 2014 pour des places que nous pouvions ouvrir rapidement: nous avons ainsi déjà engrangé plus de 1000 nouvelles places disponibles d'ici la fin de l'année."

Deux autres phases devraient permettre de créer encore 11 000 places entre 2014 et 2022, mais ces places requerront, elles, des investissements en termes d'infrastructures.

"Nous avons 56 millions d'euros dans le cadre du Plan Marshall 2.vert, ce qui représente à peu près plus de 3500 places subventionnables dans les milieux qui pourraient l'être dans le cadre de cet appel à projet", précise Sylvie Marique, directrice générale de la Région wallonne en charge de la famille.

À ces 56 millions, s'en ajouteront 16 pour Bruxelles, ainsi que les 19 millions que l'ONE dépensera chaque année pour le fonctionnement de ces nouvelles places. Les trois administrations fonctionneront en étroite collaboration pour offrir une sorte de guichet unique pour les nouveaux porteurs de projets. Un plan Cigogne 3 né sous les meilleures auspices.

Thierry Vangulick et Patrice Hardy

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK